électricité, EDG (3)Les populations de la cité sainte d’Elhadj Oumar Tall de Dinguiraye ne verront pas le courant de l’électricité de Guinée dans leurs foyers respectifs à partir du 15 juin 2016, comme promis par l’entreprise KAMA, chargée  de la réhabilitation et de l’extension du réseau électrique à Dinguiraye.

CISSOKO SAMBALA REPRESENTANT KAMA

CISSOKO SAMBALA REPRESENTANT KAMA

Selon Cissoko Sambala, le représentant de cette entreprise à Dinguiraye où les travaux ont été lancés depuis le mois de mars dernier : « nous sommes là à l’attente du matériel pour poursuivre l’extension du réseau, car, actuellement nous n’avons pas tout le matériel à notre disposition notamment des transfos. Ce qui va jouer sur la date qui avait été annoncée pour la fin des travaux, c’est pourquoi, je demande à la population de garder la patience dans la mesure où nous sommes en mois de ramadan ».

Rencontré, le chef de distribution de l’EDG à Dinguiraye a dit que son équipe n’a pas été associée à cette rénovation du réseau dans sa zone. Mais malgré tout, ils assistent les travailleurs sur le terrain. « Les gens de l’EDG nous assistent beaucoup pour surmonter les difficultés que nous rencontrons sur le terrain ; ils sont avec nous tout le temps », s’est réjoui Samballa Cissoko.

A la question de savoir à quel pourcentage ils se trouvent, il dit : « notre équipe composée de 10 membres assistée de quelques agents d’EDG ici à Dinguiraye est à 15% de l’exécution des travaux. Mais, nous continuons à faire notre mieux en attendant l’arrivée du complément de l’effectif qui est en route ».

SEKOU SOULEYMANE DIRECTEUR EDG DINGUIRAYE

SEKOU SOULEYMANE DIRECTEUR EDG DINGUIRAYE

De son côté, le chef de distribution de l’EDG à Dinguiraye, Sékou Souleymane Sylla dit que cette rénovation du réseau électrique avec la MTB et des nouveaux transformateurs, Dinguiraye aura beaucoup d’avantages. « Cette entreprise est là dans le cadre de l’extension et la rénovation du réseau qui est un plus pour moi, étant donné qu’elle est venue pour installer de nouveaux transformateurs et changé complétement le réseau ; cela pourrait résoudre les sérieux problèmes que mon équipe rencontrait sur le terrain pendant les heures de pointe, liés non seulement à la perturbation du courant, mais aussi la surcharge des transformateurs ».

Monsieur Sylla a par ailleurs promis d’accompagner cette entreprise jusqu’à la fin des travaux : «Moi en tant que chef de distribution, je suis un exploitant, c’est pourquoi je les suis de très près pour vue que le délai soit respecté. Au cas échéant j’informerai la direction générale de l’Electricité de Guinée en cas du non-respect du délai d’exécution des travaux, parce que le temps normal d’alimentation du barrage de Tinkisso situé à Dabola, c’est à partir du mois de juillet. Donc, ils doivent faire tout pour finir les travaux en fin juin parce que c’est ce barrage qui sert Dinguiraye en électricité ».

AMADOU TIDIANE BAH PRESIDENT DELEGATION SPECIALE

AMADOU TIDIANE BAH PRESIDENT DELEGATION SPECIALE

Pour sa part, le président de la délégation spéciale de Dinguiraye, Amadou Tidiane Bah a tout d’abord rappelé les premières difficultés rencontrées par cette entreprise lors du démarrage des travaux, mais qui selon lui ont été vite corrigées, grâce à l’implication des autorités : « Au démarrage des travaux, ça failli avoir des problèmes entre la Société des Eaux de Guinée (SEG) et l’entreprise KAMA ; car, le creusage des trous devant servir d’implantation des poteaux a éclaté beaucoup de tuyaux de la SEG ; mais avec les sensibilisations ils ont pris un agent de la SEG pour leur servir de guide. Du côté de la population aussi, les inquiétudes étaient visibles, car, certains disaient pourquoi ne pas renforcé l’ancien réseau au lieu de l’enlever complètement ? Donc, là aussi, nous les avons sensibilisé pour qu’ils puissent comprendre la vétusté de l’ancien réseau qui date de 1975, qui est foutu ».

électricité, EDG (1)Les techniciens disent que, l’ancien réseau que disposait cette préfecture ne répondait pas aux normes et n’avaient que trois transformateurs avec seulement 6 KW. Mais qu’avec cette nouvelle extension, les citoyens de Dinguiraye auront une nouvelle tension de 30 000 KW qui pourraient régler le problème d’électrification à un pourcentage très élevé.

Mais avec la demande qui est supérieure à l’offre au jour d’aujourd’hui, les agents de l’EDG auront de sérieux problèmes avec le barrage de Tinkisso qui n’a que 1.6 MW pour trois villes à savoir, Dabola, Faranah et Dinguiraye, dans la mesure où la préfecture de Dabola qui abrite le barrage donc prioritaire, elle seule peut engloutir les 900 MW.

Pour l’instant, les populations de la cité sainte d’Elhadj Oumar Tall vont se contenter des panneaux solaires et ou des groupes électrogènes, jusqu’à la fin des travaux dont la date n’est pas encore connue.

Oumar M’Böh

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin