ENI LabéÀ l’image du certificat d’aptitude du premier cycle, les examens de sortie des écoles techniques et professionnelles, session 2016, a démarré hier, lundi 20 juin 2016, sur toute l’étendue du territoire national. Dans la région administrative de Labé, il y a un total de 515 candidats dont 424 filles, toutes options et écoles confondues, qui affrontent ces examens, a constaté Guineematin.com à travers sa correspondante locale. 

Cet effectif est reparti en deux grands centres, notamment les centres de l’ENI et du CFP qui comptent 16 salles pour un encadrement de 32 surveillants. La journée d’hier a été consacrée à l’évaluation des candidats sur des sujets comme le français, la comptabilité et la pédiatrie. Quant à celle d’aujourd’hui, les candidats aborderont les sujets de mathématiques, de soins médicaux, d’hygiène, d’économie et droit, a appris Guineematin.com en visitant les centres de Labé ce matin.

Devant chaque portail des deux centres, est stationné un agent de sécurités pour ne permettre l’accès aux centres, qu’aux acteurs impliqués dans le processus de l’examen de sortie. Les deux centres bénéficient également d’une couverture médicale. Pour la journée d’hier lundi, 8 candidats se sont plaint des maux de têtes, de ventre… en raison des exigences des examens.

« Hier, malgré le ramadan, nous avons vu beaucoup de candidats prendre des médicaments. Vous savez, souvent avec les exigences des examens, il y a des candidats qui tombent malades. Il y a certains qui se sont plaints des maux de tête, de ventre… et il y a une autre qui a fait un accident hier matin. Mais, elle a aussitôt été prise en charge et elle poursuit son examen. Pour la journée d’hier, nous avons enregistré 8 candidats concernés », a confié ce mardi à Guineematin.com, monsieur Mara Souleymane, le directeur régional de l’enseignement technique, de la formation professionnel, de l’emploi et du travail de Labé.

Hormis ces cas de maladie, la première journée de ces examens de sortie s’est déroulée sans incident et les premières épreuves ont été abordables selon les candidats.

« Aujourd’hui, c’est la deuxième journée. Et, jusqu’ici, les sujets sont abordables. On peut être angoissé le premier jour, mais on n’a pas raison d’avoir peur car on n’a eu suffisamment de temps pour réviser. La peur, c’est comment décrocher l’examen de sortie ; mais, ce n’est pas comment aborder les sujets », affirme Diallo Fatimatou, infirmière d’Etat.

Même son de cloche chez Diallo Kadiatou Amanatou, élève maitresse à l’ENI de Labé, qui se dit très sereine à affronter l’examen : « on s’est très bien préparé pour ces examens ! Donc, il n’y a aucun sentiment de peur qui m’anime. J’espère que la journée d’aujourd’hui sera à l’image de celle d’hier ».

Par ailleurs, Madame Baldé Djalikatou, déléguée nationale à Labé, s’est réjouie de n’avoir enregistré aucune fraude pendant la journée d’hier. Pour la continuité, elle exhorte les candidats et surveillants au respect des règlements généraux des examens.

« Le déroulement de la journée d’hier est formidable avec aucun cas de fraude. Et, c’est la même ambiance qui prévaut encore pour la journée d’aujourd’hui. Et, pour que ce climat continue, il faut que les candidats soient polis et respectueux et surtout éviter de recourir à la triche. Pour ce qui concerne les surveillants, c’est de fouiller les candidats à l’entrée et veiller à la discipline ainsi qu’aux cas de fraudes. On leur (surveillants) a dit qu’ils seront responsables de tous les cas de fraude qui seront détectés », a-t-elle dit.

La cérémonie de lancement des premières épreuves de ces examens de sortie a été rehaussée de la présence des autorités régionales et préfectorales de Labé, ainsi que de celle du ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, en tournée à l’intérieur du pays.

Précisons que ces examens de sortie se dérouleront en deux phases. La première qui est théorique, est celle qui se déroule actuellement jusqu’au jeudi 23 juin 2016. Quant à la deuxième, elle est pratique et ses travaux débuteront la semaine prochaine plus précisément le lundi 27 juin 2016.

De Labé, Yayé Aissata Diallo pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin