Kindia : plusieurs absents et un candidat rate la première épreuve du BEPC

élève, examen Comme on le sait, ce mardi 28 juin 2016 est la deuxième journée de l’examen pour le brevet d’étude du premier cycle (BEPC) sur tout le territoire de la République de Guinée. A Kindia, la première journée de cet examen a été marquée par l’absence de plusieurs candidats, a constaté sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Dans la région administrative de Kindia, ils sont 21 331 candidats dont 7 755 filles, repartis dans  71 centres. Le lancement officiel de cet examen dans la ville de Menguè Kindy Camara a eu lieu  à l’école primaire du camp  Kémé Bouréma, en présence des autorités administratives et éducatives.

Mais, cette  première journée a été marquée dans la ville de Kindia par l’absence de plusieurs candidats dans les salles d’examen.  Selon les statistiques recueillies par Guineematin.com dans quelques centres visités par notre correspondant local, il y a un total de 67 candidats absents des centres d’examen école primaire du camp Kémé Bouréma, Manquépas et celle de Sambaya.

Interrogée par Guineematin.com sur ces nombreuses absences, la directrice préfectorale de  l’éducation de Kindia, Hadja Solomba Condé, a accusé les chefs des établissements. « Ce sont les chefs d’établissements qui son à la base de tout ça ! Ils nous ont dressé la liste des  candidats qui ne sont pas dans les normes ou qui ne sont pas prêts à faire l’évaluation. Et, nous, la liste qu’ils nous envoient, c’est ce que nous remontons au niveau du ministère.  Donc, ils sont responsables de ces cas d’absence », a expliqué la première autorité de l’éducation de Kindia.

Comment concilier la prière nocturne et la candidature au BEPC ?

Un autre fait marquant de  la journée d’hier, lundi, est le retard accusé d’un candidat lors des épreuves de rédaction. Moussa Camara, candidat du collège Tafory s’est rendu dans son centre (école primaire de Manquépas) 40 minutes après le lancement des épreuves.

Selon ce candidat, la raison de son retard est due aux prières nocturnes de ce mois saint de Ramadan ! « J’étais à la mosquée hier jusqu’à 3 heures du matin. Et, quand je me suis couché, c’est à 8 heures que je me suis réveillé ! C’est pourquoi je suis venu en retard », a expliqué à Guineematin.com ce candidat qui attendait la seconde épreuve à Manquépas.

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél. : 656 23 81 81

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS