TPI MamouLe procès d’un jeune chauffeur, poursuivi pour détention et consommation de chanvre indien, s’est tenu ce mercredi 29 juin 2016 dans la salle d’audience du tribunal de première instance de Mamou, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Le prévenu, Mamadou Mouctar Sow, âgé de 26 ans, marié et père d’un enfant, a été arrêté en janvier 2015 à bord de son véhicule de transport avec huit boules de chanvre indien.

Dès l’entame du procès, le ministère public a rappelé que Mamadou Mouctar Sow a été arrêté par des agents de la gendarmerie routière après avoir refusé d’obtempérer aux sommations de s’arrêter à deux barrages de contrôle.

Sans trop tergiverser, le prévenu a reconnu ces accusations, avant de plaider coupable des faits qui lui reprochés. Sanglotant face aux nombreuses questions du juge, Sidiki Kourouma, qui a officié l’audience, Mamadou Mouctar Sow a imploré sans cesse le pardon et la grâce du président du tribunal, tout en promettant qu’il ne va pas récidiver.

A la question de savoir où il a acheté les boules de chanvre indien qu’il détenait au moment de son arrestation, le prévenu a répondu : « j’ai acheté les boules de chanvre indien à Bambéto à Conakry ».

Parlant des raisons de son refus de s’arrêter à deux barrages de contrôle, Mamadou Mouctar Sow a expliqué : « je savais que je détenais du chanvre indien et j’ai eu peur que les agents de la sécurité me mettent aux arrêts ».

Dans sa plaidoirie, le procureur, Sidiki Camara, a requis deux ans de prison ferme et 500 milles francs guinéens d’amande contre Mamadou Mouctar.

S’appuyant sur le comportement de son client durant tout le procès, l’avocat de la défense a, quant à lui, plaidé pour seize mois de prison ferme contre Mamadou Mouctar Sow, avant que l’audience ne soit suspendue pour trente minutes.

A la reprise, le juge Kourouma a annoncé le délibéré qui condamne Mamadou Mouctar Sow à 18 mois de prison ferme et au payement d’une amande de cinq cent mille francs guinéens (500 000 GNF).

Rappelons que le prévenu a déjà purgé seize mois de prison depuis son arrestation, en janvier 2015.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 97 27 22

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin