Pita : le corps du bébé abandonné par une veuve nourrice retrouvé dans un cimetière

Pita 2On en sait un plus sur le cas présumé d’infanticide perpétré par une veuve nourrice dans la préfecture de Pita. C’est désormais clair : il s’agit bien d’un infanticide ! Après son refus d’indiquer l’endroit où elle a laissé son bébé après l’accouchement, Kadjatou Bah a été dénoncée à la police par son voisinage. Une dénonciation qui a valu son incarcération. Des investigations menées par la suite ont conduit, hier, mardi 28 juin 2016, à la découverte du cadavre du bébé dans un plastique enfoui dans une tombe au cimetière du quartier Missira dans la commune urbaine de Pita, a appris Guineematin.com d’une source locale.

C’est Kadiadou Bah qui a finalement avoué à la police de Pita avoir volontaire enterré vivant son nouveau-né, conçu hors mariage, a-t-on dit à Guineematin.com ce mercredi.

Selon nos informations, c’est après cet aveu que des agents de sécurité, escortés de la veuve, se sont rendus dans la journée d’hier, mardi 28 juin 2016, au cimetière de Missira pour vérifier l’exactitude de son aveu. Sur les lieux, le corps du nouveau a été bel et bien retrouvé, emballé dans un sachet et enfoui dans une tombe dudit cimetière. Mais, le corps était déjà en état de putréfaction, a-t-on précisé nos sources.

Pour le moment, la femme coupable de ce crime est actuellement à la disposition des services de sécurité de Pita pour d’autres enquêtes ouvertes sur ses autres présumés actes criminels antérieurs, notamment le meurtre d’un autre bébé (également conçu hors mariage) il y a moins de deux ans ; après avoir fait au moins quatre enfants à son défunt mari…

Yayé Aissata Diallo, pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS