Députés, Damaro et MarégaC’est la dernière plénière de la session des Lois 2016 (ouverte le mardi 05 avril 2016) à l’Assemblée nationale où les députés sont arrivés au compte-gouttes dans la matinée de ce lundi 4 juillet 2016, a constaté Guineematin.com, à travers trois de ses reporters qui suivent actuellement la cérémonie officielle au parlement guinéen.

Mais, avant l’arrivée du président de l’Assemblée nationale pour le début des travaux, les députés ne se privaient pas de certaines blagues et des chahuts, notamment entre les élus des mouvances opposées.

C’est ainsi qu’une des caméras de Guineematin.com a surpris le président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel, Amadou Damaro Camara, en train de se moquer du député uninominal de Dinguiraye, Docteur Fodé Maréga devant ses collègues de l’UFDG, Aliou Condé et autres. Le chef du groupe de la majorité présidentielle a essayé d’expliquer que le député de Dinguiraye ne connaît pas suffisamment la Guinée. « C’est un moteur de blanc dans une coque noire », s’est-il marré, avant d’enchaîner : « je lui ai demandé de me donner le nom de trois armes africaines dans une des langues de la Guinée ». Et, au moment où un député de l’UFR disait que Fodé Maréga est médecin et qu’il connaît effectivement les armes, le député de Dinguiraye s’est planté ! « J’ai grandi à Kaloum » ! Ce qui a poussé Damaro à revenir à la charge et d’interroger : « Ah, il n’y a pas d’armes ici ? »…

Par ailleurs, se tournant vers l’ancienne proviseure du lycée Général Lansana Conté de Labé, c’est madame Mariama Tata Diallo qui a rapporté à Fodé Maréga ce que le même Amadou Damaro avait confié : « tu sais ce qu’il avait dit ici ? Il dit que la femme n’a pas de parti », a-t-elle rappelé avant de se marrer ! « Le reste, il sait, le reste, on ne dit pas », a rappelé l’une des femmes « dures » de l’opposition, avant d’ouvrir un conciliabule qui a l’air tellement sérieux que le reporter de Guineematin.com a préféré arrêter son filmage pour ne pas violer un des nombreux secrets entre les deux adversaires politiques… (vidéos disponibles sur la page Facebook officielle de Guineematin.com).

Bref, c’est dire qu’ici, à l’Assemblée nationale, on est loin de l’inimitié entre partisans des deux bords politiques et des invectives par voies médiatiques qui font penser à certains que ces adversaires se haïssent réellement ou ne s’entre-aident pas…

Pour mémoire, il importante de rappeler que le député uninominal de Dinguiraye, le chirurgien Docteur Fodé Amara Bocar Maréga, est le fils de feu Dr. Bocar Maréga, ancien membre du Conseil de l’Ordre de Médecine à Paris et chirurgien chef de l’hôpital Donka jusqu’à son arrestation, le 12 avril 1969. Le père du député uninominal de Dinguiraye a été condamné à mort dans « Complot Kaman-Fodéba », un des innombrables (faux ou vrais) complots du régime de Sékou Touré. Le père du Docteur Fodé Amara Bocar Maréga a été fusillé le 27 mars 1971. Paix à son âme et toutes les victimes de la République, amen !

A suivre !

De l’Assemblée nationale, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin