UFDG Dans la journée d’hier, dimanche 3 juillet 2016, l’épouse du chef de file de l’opposition, Hadja Halimatou Dalein Diallo, à la tête d’une forte délégation, a été reçue par les nouveaux adhérents à l’UFDG au niveau de Matoto 2 et de Ratoma 3, a constaté un reporter de Guineematn.com qui a suivi le cortège.

La première étape de la tournée a été à Matoto 2, où plusieurs jeunes et femmes dissidents du RPG Arc-en-ciel, de l’UFR, de GPT et de l’UGDD ont accueilli la délégation avec un tonnerre d’applaudissements.

Prenant la parole, Aissatou Diawara, dissidente de l’UFR de Sidya Touré a dit qu’en Guinée « ça ne va pas. On souffre »… C’est la raison pour laquelle elle a décidé de quitter l’UFR pour rejoindre l’UFDG où elle compte désormais se battre pour l’accession de Cellou Dalein Diallo au pouvoir en 2020. « Aujourd’hui, nous avons compris par où se trouve la vérité. Désormais, nous sommes avec l’UFDG jusqu’à la victoire finale », a-t-elle déclaré.

Quand au jeune, Tamba Kempes, il s’est surtout attaqué à son ancien parti, le RPG Arc-en-ciel, qu’il qualifie d’un parti de « mensonge, de l’égoïsme, de manque de respect… » ! Ce qui aurait motivé sa décision de quitter ce parti pour adhérer à l’UFDG. Faisant allusion à la sortie médiatique du Président Alpha Condé au siège du RPG le 28 mai dernier, Tamba Kempes a dit que « Celui qui a insulté son ethnie va insulter les autres ».

Après les interventions du vice-président de l’UFDG, Docteur Bano Sow, et du doyen Bah Salim, premier responsable à l’organisation et à l’implantation, l’épouse du chef de file de l’opposition a, en langue nationale soussou, souhaité la bienvenue aux nouveaux adhérents.

Selon Hadja Halimatou Dalein Diallo, ces multiples adhésions prouvent aujourd’hui que la jeunesse guinéenne a commencé à comprendre où se trouve la vérité ! « L’UFDG n’est pas un parti ethnique comme le laissent entendre certains. C’est pourquoi, au nom de mon mari, Elhadj Cellou Dalein Diallo, je tiens à vous remerciez, vous félicitez et vous encouragez. Nous comptons sur vous », a-t-elle dit entre autres.

Après Matoto 2, le cortège de Hadja Halimatou Dalein Diallo a mis le cap sur Ratoma 3 où des femmes, des jeunes et des sages attendaient la délégation dans la maison des jeunes de Cobaya. Là également, le secrétaire fédéral du parti, Alpha Oumar Sako, a présenté de nombreux groupes venus des Iles Mayibé, de Cobaya littoral, de l’association des jeunes ressortissants de la forêt, de Sonfonia 1, 2 et 3.

Prenant la parole, le porte parole des jeunes des Iles Mayibé, Mamadouba Yattara, a dit que l’UFDG est un parti qui a « longtemps souffert », mais qu’ils (les populations des Iles Mayibé : ndlr) vont serrer encore la ceinture pour décrocher la victoire de l’UFDG à la présidentielle de 2020.

« Nous sommes là parce que nous avons compris qu’on s’était trompé. On est venu nous mentir, nous faisant des fausses promesses. Mais, nous avons compris aujourd’hui que seul le pouvoir d’Elhadj Cellou Dalein Diallo peut amener la Guinée de l’avant », a renchéri, monsieur Kpogomou, ancien membre du RPG Arc-en-ciel.

Prenant la parole, le doyen Bah Salim a rassuré les uns et les autres que l’UFDG à la tête de la Guinée fera tout pour respecter ses engagements : « Vous ne regretterez jamais d’avoir fait le choix de l’UFDG. Nous allons nous battre ensemble, nous allons gagner ensemble et nous allons gouverner ensemble », a-t-il rassuré. Il a ensuite mis en garde contre ceux qui disent souvent qu’ils sont les premiers à venir : « Avec nous, celui qui a adhéré aujourd’hui a les mêmes droits et les mêmes devoirs que les fondateurs du parti ».

Quand à l’honorable Mamadou Dian Diallo, il a tout simplement demandé aux uns et autres d’éviter l’ethnocentrisme : « Ne nous juger pas par rapport à ce que nous sommes. Mais, par nos actes », a-t-il demandé.

Dans son discours réponse, Hadja Halimatou Dalein Diallo a tout d’abord salué le public en Guerzé, malinké, soussou et pular pour marquer son appartenance à la Guinée toute entière et non au Fouta comme le laisse entendre les adversaires politiques de l’UFDG.

En langue nationale Soussou, l’épouse de Cellou Dalein Diallo a vivement félicité les uns et les autres pour avoir pris le courage de venir là où se trouve la « vérité ». : « Fini le mensonge  dans notre pays ! Nous sommes à l’heure de la vérité », a-t-elle dit, avant de promettre au groupe de femmes venues des Iles Mayibé de leur rendre visite très prochainement. Une promesse très applaudie par les femmes qui ont a leur tour promis de réserver un accueil triomphal à la première dame de l’opposition.

Après la rencontre de Cobaya, la délégation s’est rendue dans les environs de 17 heures, à Dixinn Centre 2 où Hadja Halimatou avait déployé une équipe pour le ramassage d’une montagne d’ordure qui exposait les populations riveraines à plusieurs sortes de maladies. Sur place, on a trouvé 2 camions bennes, un Caterpillar et plusieurs jeunes du quartier entrain d’exécuter les travaux d’assainissement.

Mamadou Alpha Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin