CEPI de Boké : l’opposition accepte l’UFR et veut prêter serment

CEPI de BokéComme on le sait, le parti de Sidya Touré, l’UFR, était rejeté des deux camps politiques (la mouvance présidentielle et l’opposition) dans la recomposition des démembrements de la CENI dans plusieurs circonscriptions électorales du pays. Mais, à Boké, l’opposition s’est finalement pliée et a accepté l’UFR dans ses rangs, a appris Guineematin.com d’un responsable de l’opposition dans la localité.

Seulement, ce responsable qui a contacté notre rédaction accuse le président de la CEPI de Boké d’avoir refusé d’organiser la prestation de serment des membres de l’opposition alors que la liste lui soit déposée depuis plus d’un mois (précisément le 5 juin 2016).

Par ailleurs, un membre de la CEPI qui relève de l’UFR et qui n’a pour le moment pas prêté serment (de même que les autres de l’opposition), exerce déjà en tant que trésorier de la CEPI avec l’équipe qui a officiellement prêté serment le 1er avril dernier. Un acte que l’opposition juge illégal et inacceptable. « Nous avons déposé notre liste au niveau du président de la CEPI depuis le 5 juin 2016. Mais, Elhadj Sékou Souaré refuse de nous faire prêter serment pour reprendre légalement nos activités. Pourtant, le commissaire de la CENI à Boké, monsieur Aziz Camara, a instruit monsieur Souaré de faire notre prestation de serment depuis longtemps », a accusé Docteur Ousmane Diallo de l’UFDG, avant d’enchainer : « nous nous n’avons pas prêté serment, mais Souaré se permet de garder l’ex trésorier de la CEPI qui relève de l’UFR avec lequel il travaille ; alors que ce dernier n’a pas prêté serment. Il doit le faire en même temps que nous autre ».

Joint au téléphone par Guineematin.com, Elhadj Sékou Souaré reconnait avoir tort d’utiliser l’opposant (de l’UFR) qui n’a pas prêté serment, avant de se justifier : « leur observation est pertinente, ils ont raison. Il n’est pas normal que nous utilisons quelqu’un qui est de leur et qui n’a pas prêté serment. Mais, j’étais obligé de le faire, vu son ancienneté et son expérience dans la gestion des fonds. Moi, je ne peux pas garder l’argent et lui il est habitué », a répondu Elhadj Sékou Souaré, le président de la CEPI de Boké.

Concernant la prestation de serment réclamée par les représentants de l’opposition, le président de la CEPI de Boké, Elhadj Sékou Souaré, a promis que les 23 membres de l’opposition qui attendent cette cérémonie pour intégrer les démembrements de la CENI (y compris l’UFR) prêteront serment la semaine prochaine.

A suivre !

Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242 / 656 464 286

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS