Mission du GOHA dans la préfecture de Mali : voici le rapport (publireportage)

GOHA à MaliLa Direction Nationale du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) dirigée par son Président Monsieur Chérif Mouhamed Abdallah, dans le souci permanent de sauvegarder les Opérateurs Economiques et leurs biens dès son retour du Moyen Orient, s’est rendu directement à Labé.

Après avoir été informé des actes de vandalisme, de pillage, de braquage, des magasins brûlés, des Opérateurs Economiques blessés par balles dans les 17 et 18 Juin dernier à Mali a décidé de s’y rendre, le Vendredi 8 Juillet 2016 s’enquérir des réalités de ce drame en écoutant lui-même les victimes de cette localité.

La délégation était accompagnée du Secrétaire Général de la Section Régionale GOHA de Labé, Monsieur Alpha Oumar Tombon BALDE et la presse fortement représentée par des Radios: GPPFM, Espace Fouta et la Radio Locale de Mali.

GOHA à MaliArrivée à Mali aux environs de 13H 15mn, la délégation a été honorablement accueillie par la haute notabilité des sages de Mali, les autorités Préfectorales et Communales, les Représentants de la Chambre de Commerce et du GOHA, les transporteurs de Mali, tous les Opérateurs, les jeunes et femmes de la ville touristique de Mali, tous les artisans et hommes de métier.

L’enthousiasme et l’émotion étaient mélangés à son plus haut degré ; nous avons remarqué des figures meurtries et désolées suite à l’acte ignominieux commis par ceux qui avaient la charge et le devoir de les défendre, de les protéger et de sauvegarder leurs biens contre tout agresseur.

Cet acte honteux a été organisé et dirigé par le Colonel Issa et son camp militaire contre une population digne, paisible et faible devant les armes braquées contre elle.

A la maison des Jeunes de Mali où attendait une foule nombreuse, la délégation a écouté attentivement tous les intervenants au nombre de 23 personnes au moins. Tous ont retracé le film des évènements douloureux, les larmes aux yeux et ont unanimement demandé justice et réparation, la punition des auteurs.

Ce n’est plus un secret pour personne que les citoyens lambdas ont été affolés par le crépitement  des balles réelles, des couteaux braqués contre eux, des coups de pieds pour que ces derniers abandonnent leurs marchandises afin que ces forces de mal s’accaparent de ces biens indus.

Nous avons suivis des témoignages pitoyables quand des citoyens qui ont eux-mêmes logé, nourri des militaires, soient victimes de cette façon par les mêmes soldats.

Un des éleveurs nous a donné la version suivante : « J’ai moi-même observé, les militaires tirer sur mes bœufs, 3 d’entre eux sont morts sur place et on m’a interdit d’aller voir, ils ont tout simplement découpé la viande devant moi et l’emporter » pour ne citer que cela.

La liste des victimes et l’ampleur des dégâts témoignent les faits. Les enquêtes continuent pour évaluer le coût total des dégâts que nous donnerons ultérieurement.

La délégation salue l’effort des autorités à tous les niveaux qui, selon les citoyens, victimes sont intervenues en vain. Ces militaires n’ont obtempéré à aucune intervention. Le rapport clairvoyant (ci-joint) de la Mairie en fait foi et retrace tout l’évènement. Tous les intervenants ont condamné l’acte et ont demandé que justice soit faite et que plus jamais ça à Mali et ailleurs, fut le slogan des victimes.

Pour le Président du GOAH, sa réponse a été fulgurant et consolante, il a aussi condamné l’acte et a promis de communiquer tel qu’il a reçu à l’opinion nationale et internationale.

Il a exhorté les Opérateurs de se souder, de s’aimer entre eux et d’agir en commun en toute honnêteté et de se défendre.

Les Commerçants l’ont demandé expressément de dire au Gouvernement, à l’opinion nationale et internationale de déplacer immédiatement les militaires qui ont commis ces dégâts et qu’ils ne veulent les rencontrer à Mali.

En donnant raison à ces commerçants, le Président du GOHA réaffirme que si les précédents dégâts de Conakry et Siguiri avaient été punis et dédommagés, des enquêtes sérieuses menées, le cas de Mali n’allait jamais arriver. Il s’est également engagé à tout mettre en œuvre pour que justice soit rendue afin que ces Opérateurs Economiques victimes soient dédommagés et que les coupables répondent à leur forfaiture. Il a promis de lancer une solidarité nationale à tous les Opérateurs Economiques afin d’aider et à soutenir l’ensemble des victimes de la Guinée.

A 18 heures, la délégation satisfaite de sa mission, s’est retournée avec plein de chagrins et de désolations suite aux témoignages reçus.

Elle se retourne engagée à défendre la vérité des Opérateurs Economiques, satisfaite du déroulement de sa mission et de sa réussite et convaincue de la foi religieuse de ces victimes.

Nous demandons à l’opinion nationale et internationale, au Gouvernement Guinéen d’appuyer les défenseurs des droits de l’homme et des peuples pour que plus jamais qu’ils ne soient opprimés dans leurs droits et dans leur dignité.

Mali, le 08 Juillet 2016

LA MISSION

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS