Séminaire, formation des Directeurs du CREDAFDans la matinée de ce lundi 25 juillet 2016, s’est tenue l’ouverture du séminaire de formation des Directeurs du CREDAF (Centre de Rencontres et d’Etudes des Dirigeants des Administrations Fiscales), sous le thème : « La formation, outil de renforcement des capacités et d’accompagnement des réformes ». Les travaux qui dureront trois jours se déroulent actuellement dans un complexe hôtelier de la place, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’ouverture des travaux a été ponctuée par les discours du Directeur National des Impôts, Aboubacar Makhissa Camara, du Secrétaire général du CREDAF, Didier CORNILLET et du ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya.

Dans son intervention, le Directeur National des Impôts, Aboubacar Makhissa Camara, s’est félicité du choix porté sur la Guinée pour abriter ce séminaire avant de rappeler que les administrations fiscales des pays membres du CREDAF connaissent des réorganisations profondes pour s’adapter aux nouvelles exigences des politiques publiques.

Selon Aboubacar Makhissa Camara, l’objectif de ce séminaire est de « définir des axes de réflexion qui permettront aux participants de mettre en œuvre, dans leurs pays respectifs, de véritables stratégies de formation dans le cadre de la politique déclinée pour la mise en œuvre de plan annuel et pluriannuel », a-t-il dit.

Pour sa part, le secrétaire général du Centre de Rencontres et d’Etudes des Dirigeants des Administrations Fiscales, Didier CORNILLET, a vivement remercié les autorités guinéennes pour l’intérêt qu’elles accordent au CREDAF. « C’est la deuxième fois que la Guinée nous accueille après un groupe de travail qui s’est déroulé en 2012, sur la conceptualisation des objectifs. Je suis particulièrement heureux que la candidature de la Guinée, membre du CREDAF depuis 21 ans, ait été retenue », a-t-il introduit.

Revenant sur le rôle du CREDAF, Didier CORNILLET a précisé qu’il s’agit d’un espace international d’échange pour les dirigeants des administrations fiscales qui permet de « partager les expériences et les bonnes pratiques de chaque pays », a-t-il dit.

Pour lui, la présente rencontre à Conakry s’inscrit dans le prolongement du collège annuel tenu au Gabon, au mois de Mai dernier et qui portait sur les stratégies RH à mener pour une administration moderne et efficace. « Une fonction publique bien formée est une fonction publique efficace et motivée nécessaire à la gouvernance et à la mise en œuvre des politiques publiques », a mentionné dans son discours, le secrétaire général du CREDAF.

Prenant la parole, le ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, a tout d’abord remercié toutes les délégations qui ont répondu à l’appel de Conakry pour la tenue de ce séminaire. « S’il est admissible que nos pays ont entrepris, à divers niveaux, des réformes courageuses en matière de réformes fiscales, force est de constater que nos systèmes fiscaux affichent globalement des niveaux de performance moyens », a signalé le ministre du Budget.

Poursuivant son discours, Mohamed Lamine Doumbouya a suggéré aux séminaristes que les plans de formation qui seront élaborés à l’issue de la rencontre ne se focalisent pas seulement sur le plan technique, comme l’évaluation, la liquidation ou encore le recouvrement des impôts : « Ils doivent faire place à la nécessité de construire des administrations des services fiscaux efficients », a notamment recommandé le ministre guinéen.

A rappeler que ce séminaire prendra fin après demain, mercredi 27 juillet 2016, par la production d’un rapport final issu des différentes activités.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin