Sanoussy Bantama Sow

Sanoussy Bantama Sow, ministre conseiller à la présidence de la République

Le ministre conseiller chargé de mission à la Présidence et membre du Bureau Politique Nationale du RPG, Sanoussi Bantama Sow, a accordé récemment une interview à Guineematin.com, à son bureau de la présidence, à Sékhoutouréya. Dans cet entretien réalisé le mercredi 27 juillet 16, plusieurs sujets d’actualité étaient au menu : éventualité d’un troisième mandat pour le président Alpha Condé, manifestation de l’opposition, meeting du RPG-Arc-en-ciel à Matoto…

Guineematin.com: Bonjour monsieur Sanoussi Bantama Sow et merci de nous recevoir. Quel regard portez- vous sur l’actualité sociopolitique de notre pays ?

Sanoussi Bantama Sow : Bonjour. Je tiens tout d’abord à vous remercier pour avoir pensé à moi pour qu’ensemble nous puissions faire un tour d’horizon de la situation sociopolitique de notre pays. Si vous l’avez constaté, depuis un certain temps, l’opposition est en train de parler de la mal gouvernance, de l’insécurité, de l’insalubrité. Mais, si vous constatez, tous ceux qui sont en train de parler ont été associés à un moment à la gestion de ce pays. Maintenant, la question est de savoir quand ils étaient aux affaires, qu’est-ce qu’ils ont apporté au pays ? Quand ils parlent d’insalubrité, je me pose la question de savoir quelle politique ils avaient mise en place pour que la ville de Conakry soit propre ? Je veux qu’une opposition ne soit pas là seulement à dire « Non », l’opposition doit apporter des propositions. Donc, je voudrais savoir quelle proposition l’opposition a apportée au pouvoir pour améliorer cette mal gouvernance ? Donc, aujourd’hui, je dois demander au peuple d’être vigilant, ce qui compte aujourd’hui, c’est le bonheur, la paix pour la Guinée, ça pour toutes les sensibilités confondues. S’il y a la pagaille dans le pays, c’est tout le monde qui va subir. Quand il y a la sécurité, c’est tout le monde qui va profiter de la sécurité. Donc, je demande à tout le monde de se donner la main pour une Guinée unie et prospère ; mais, surtout, la paix dans l’intérêt supérieur de tout le peuple de Guinée. Donc, de notre côté, en tant que dirigeants du RPG arc-en-ciel, nous sommes en train de travailler pour la paix et l’unité nationale. C’est vrai, à un moment donné de la lutte, chacun peux tenir des propos, mais de tous les deux côtés (mouvance et opposition), nous devons mettre en avant l’intérêt supérieur de la nation. L’intérêt supérieur de la nation veut dire paix et unité, parce que tant qu’il n’y aura pas de paix, il n’y aura pas d’investissements dans ce pays. Même les gens qui veulent gouverner ce pays demain, ils ont intérêt à préserver la paix dans ce pays. Le Président Alpha Condé pose des bases très solides pour le développement de ce pays pour leur permettre de continuer demain là où le Président s’est arrêté. Chaque politicien dit, je me bats pour le peuple, donc donnons-nous les mains, pour qu’Alpha Condé puisse poser des bases solides pour le développement pour permettre aux autres qui veulent lui succéder, de trouver une base solide pour le développement de ce pays.

Guineematin.com: Ministre conseiller à la Présidence depuis trois mois. Qu’est-ce que vous avez concrètement apporté au chef de l’Etat et à la Nation ?

Sanoussy Bantama Sow et Ibrahima Sory DialloSanoussi Bantama Sow : Mais, d’abord, comme vous le dites, tous les matins, je me rencontre avec le Président, j’échange avec lui, nous faisons le tour de la situation dans le pays. Et, chaque fois que j’ai l’occasion d’apporter des conseils, d’attirer l’attention du Président sur telle ou telle situation du pays, je n’hésite pas. Donc, je fais ce que je peux et je suis convaincu que chaque fois que j’ai apporté de bonnes idées au Président, il prend bonne note. Parce que, ce n’est pas aujourd’hui que nous nous sommes connus, nous nous sommes connus il y a près de 30 ans maintenant, il sait que je ne lui ai jamais menti, je ne l’ai jamais trahi. Et, ma vocation, c’est d’être loyal vis-à-vis de lui, mais être loyal, c’est de lui dire la vérité, et rien que la vérité, dans l’intérêt supérieur surtout de ce peuple qui nous a soutenu depuis 1991.

Guineematin.com : Monsieur le ministre, il fut un moment le siège du RPG avait été barricadé par des jeunes frondeurs. Où en êtes-vous aujourd’hui avec eux ?

Le ministre Sanoussi Bantama Sow : Je vous laisse vous-mêmes la latitude de juger, parce que vous avez dit « un moment ». Ça, il y a quelques mois et chaque samedi vous êtes au siège, vous constatez l’engouement qui se trouve au siège, ça se passe très bien, tous les responsables à tous les niveaux sont au siège chaque samedi pour sensibiliser et mobiliser les militants du parti. Ce que je pourrais vous dire, le RPG se porte très bien, nous sommes en train de nous préparer pour les prochaines élections communales et communautaires.

Guineematin.com: Mais pour bon nombre d’observateurs, ça ne va jusqu’à présent pas au sein du RPG. Les récentes sorties médiatiques de madame Doussou Condé en font foi. Qu’en pensez-vous réellement ?

Sanoussi Bantama Sow: Il ne faut pas répondre aux propos de certaines personnes qui se disent être membre du RPG. C’est nous qui savons qui est qui au sein du parti. Si Mamadou ou Alpha Camara ou un autre occupe un poste stratégique au sein du parti, nous laissons la liberté de juger. Mais, nous, je vous le dis ici, je suis un grand responsable du parti, le RPG se porte très bien. Mais, nous nous dirigeons vers la restructuration du RPG, tous ceux qui se réclament responsables du parti ont le droit de respecter les règles et les principes édictés. Ça, c’est partout, même au marché Madina, le marché est régi par des textes et des principes, à plus forte raison un parti comme le RPG. Donc, je vous le dis une fois de plus, le RPG se porte très bien. À l’heure où je vous parle, nous sommes en train de travailler activement pour les élections communales et communautaires.

Guineematin.com: Du grand bruit pour un meeting qui a mobilisé peu de militants dimanche 24 juillet au stade Kabinet Kouyaté de Matoto. Qu’est-ce qui manque au RPG actuellement ?

Sanoussi Bantama Sow: C’est vous qui le dites, sinon la mobilisation était à la hauteur. Et, n’oubliez pas que c’est la saison des pluies. Donc, j’étais parmi les responsables qui ont présidé cette manifestation, les sections de la commune de Matoto ont vraiment mobilisé.  Et, c’est l’occasion pour moi en tant que membre du bureau politique de remercier tous ceux qui se sont impliqués pour la réussite de ce meeting et félicité tous les responsables à tous les niveaux. Merci pour tout ce qu’ils ont fait et ça, ce n’est qu’un début, comme la coordinatrice l’a dit la dernière fois, nous ferons le tour de Conakry et de l’intérieur du pays pour remobiliser nos militants pour les élections communales et communautaires.

Guineematin.com: Comment vous vous préparez pour les prochains meetings, car vous disiez vouloir les tenir dans les quatre autres communes de la capitale ?

Sanoussi Bantama Sow: Je ne suis pas organisateur, ce sont les sections à la base qui organisent les rassemblements dans les différentes communes. Mais, je vous rassure que vous avez dit qu’à Matoto il n’y avait pas de mobilisation, mais je pense que tous les responsables qui étaient là ce jour disent le contraire. Vous savez, chacun est libre de dire ce qu’il veut, mais le RPG est sur sa trajectoire, le RPG est sur son chemin. Quelques soient les critiques, personne ne va nous détourner de notre objectif. La tournée a commencé à Matoto, elle va se poursuivre dans les autres communes de la ville de Conakry et à l’intérieur du pays.

Guineematin.com: C’est quand le congrès du RPG arc-en-ciel ?

Sanoussi Bantama Sow: Très bientôt, pour le moment, il n’y a pas de date. Mais, je dis avant le congrès national, il y a des congrès au niveau des communes et des préfectures. À l’heure où je vous parle, informez-vous un peu, les élections sont en train de se passer dans tous les quartiers de la ville de Conakry. Après, elle va se poursuivre au niveau des sous-sections, des sections et des communes ; ensuite, on va fixer la date du congrès national qui va très bientôt se tenir avant les élections communales et communautaires.

Guineematin.com: Monsieur le ministre, vous êtes un des conseillers réputé très proche du Président Alpha Condé. L’opposition menace de descendre dans la rue. Qu’en pense le chef de l’Etat ?

Sanoussi Bantama Sow: Non, moi je pense que comme vous le dites, le Président Alpha Condé est le Président de tous les guinéens. Si vous m’aviez posé la question sur ce que pense le RPG, peut être que j’allais vous répondre. Mais, l’opposition est dans son droit, le droit de manifester. Mais, le seul hic, c’est quand l’opposition dit qu’elle va demander le départ de monsieur le Président ! Si elle disait qu’elle veut manifester pour tel problème ou tel problème, il n’y a pas de problème. Mais, une fois qu’elle dit vouloir manifester pour le départ de monsieur le Président, là nous nous levons tous pour dire non. Parce que le Président est élu pour 5 ans. Selon la constitution, celui qui dit qu’il va arrêter le Président avant les 5 ans, là le RPG ne prend pas cette menace à la légère. Nous ne nous laisserons pas faire et je crois que je n’ai pas eu le temps d’en discuter avec la Président de la République. Mais, j’en ai discuté avec des amis responsables du parti. Nous suivons de près tout ce que l’opposition est en train de préparer et je vous assure que nous ferons tout pour maintenir la paix et l’unité nationale.

Guineematin.com: Monsieur le ministre, pour bon nombre d’observateurs, le chef de l’Etat veut modifier la constitution et s’accrocher au pouvoir après son dernier mandat constitutionnel. Qu’en pensez- vous ?

Sanoussi Bantama Sow: Ça n’engage que vous. Le Président n’a jamais dit qu’il va modifier la Constitution, le Président n’a jamais dit qu’il va se présenter pour un troisième mandat. C’est vous la presse et les politiciens qui sont en train de faire courir du bruit. Donc, je pense que vous-mêmes, vous êtes convaincus du résultat que le Président de la République a apporté et que vous souhaiterez que le président de la République modifie la constitution pour se représenter. Mais, pour nous, ce n’est pas un débat qui est à l’ordre du jour. Le Président Alpha Condé vient d’être réélu par une bonne partie de la population guinéenne pour un second mandat, nous n’avons même pas fait 7 mois. Aujourd’hui, notre préoccupation est de satisfaire les besoins de la population guinéenne, il nous reste encore 4 ans et quelques mois.

Guineematin.com : Monsieur le ministre et si le Président arrivait à officialiser son désir de modifier la constitution, vous en tant qu’un de ses proches conseillers, qu’allez-vous lui dire ?

Sanoussi Bantama Sow : Vous avez très bien dit que si le Président posait le problème, mais comme il ne l’a pas posé, peut être que le jour qu’il va le poser, peut être que j’aurais quelque chose à dire. Chez nous, ce n’est pas un débat.

Guineematin.com: C’est la fin de cet entretien, avez-vous un dernier mot à placer ?

Sanoussi Bantama Sow: une fois de plus, je vous remercie. Je lance un appel à tout le peuple de Guinée, toutes formations politiques, tous les religieux, la jeunesse, les femmes, la société civile, mettons la Guinée devant. Depuis l’indépendance, après la mort de Sékou Touré, la Guinée a repris à zéro, les militaires ont pris le pouvoir en 1984, le CMRN, en disant que tout est à reprendre, tant disque tout n’était pas mauvais. Il fallait faire le bilan du régime de Sékou Touré, voir ce qui était bon et continuer, ce qui n’était pas bon pour améliorer. Donc, je souhaite vraiment aujourd’hui, que tu sois de l’opposition, de la mouvance ou de la société civile, donnons-nous d’abord la main pour la paix et l’unité nationale. Rien ne peut marcher sans l’entente, sans l’unité nationale, sans la paix. Si vous regardez tous les politiciens de tous les bords, nous sommes liés quelque part, dans la famille ou la religion. Mais, une fois que nous sommes sur l’arène politique, chacun dit ce qu’il veut. Moi, je pense qu’au delà de ces intérêts, quelque chose nous unis, c’est quoi ? C’est la Guinée,  alors mettons ce pays en avant. Parce qu’avant Alpha Condé, il y avait quelqu’un et après Alpha Condé, il y aura une autre personne. Mais, faisons tout pour qu’Alpha Condé, pendant son temps, puisse poser des bases solides pour l’avancement de la Guinée, pour permettre à la personne que ça soit un Malinké, un Soussou, un Forestier, un Peul ou un Landouma, que l’intéressé trouve la Guinée sur une base qui va lui permettre d’aller en avant. Donc, aujourd’hui, les propos ethnocentriques, les propos violents, chacun dois éviter cela. Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.

Guineematin.com: Merci monsieur le ministre d’avoir répondu à nos questions.

Sanoussi Bantama Sow: Merci.

Propos recueillis et décryptés par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. 🙁 00224) 621 09 08 18

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin