Dr. Dansa KouroumaLes réactions continuent de fuser suite à la convocation et la garde à vue de l’honorable Ousmane Gaoual Diallo, après l’auto-saisine du procureur de la République et la plainte de Bantama Sow, Malik Sankon et Hady Barry du RPG. Pour Dr. Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société Civile de Guinée (CNOSC), que Guineematin.com a joint au téléphone, ce mercredi 3 août 2016, la procédure doit être respectée, à la fois dans le fond et la forme…

Dr. Dansa Kourouma dit que la présomption d’innocence doit quand même prévaloir : « jusqu’au bout de la procédure nous demandons que la présomption d’innocence soit accordée pour le député. Mais quand l’action publique est en branle, ce qu’on peut faire, c‘est de veiller à ce qu’il ne soit pas maltraité, à ce qu’il ait droit à une défense et je pense qu’à ce niveau il avait été accompagné par ses avocats », a-t-il lâché laconiquement.

Par ailleurs, Dr. Dansa Kourouma sollicite le respect de la procédure aussi bien dans le fond que dans la forme, notamment l’immunité parlementaire dont bénéficie Ousmane Gaoual Diallo. « Et nous veillerons à cela », a-t-il dit.

Propos recueillis par Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin