Labé : inauguration de la mosquée sunnite de Tata I, selon un mode opératoire spécial

MosquéeLes frères musulmans de la communauté Ahloul Sounna Wal Djamah, communément appelés Wahhabiyah, ont été autorisés à prier dans la mosquée sunnite de Tata I, un quartier de la commune urbaine de Labé, a appris un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Cette sage décision des notables  et responsables du quartier notifiée aux bénéficiaires en présence du Président de la Délégation Spéciale de la commune urbaine met fin à près de 20 ans de conflit de cohabitation entre majorité Tidjaniyah et minorité Wahhabiyah dans la ville de Labé.

Il semble que c’est suite à plusieurs jours de tractations et de concertations entre les responsables de la ligue islamique communale de Labé et les leaders de la communauté Ahloul Sounna Wal Djamah sous les auspices du Président de la Délégation Spéciale, Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo que l’imam de ladite mosquée, Elhadj Ibrahima Khalil Diallo a officiellement écrit aux notables de Tata I pour présenter toutes ses excuses aux citoyens du quartier. Excuses présentées, dit-on, pour tous les propos et comportements déplacés des wahhabiyah à l’endroit des citoyens et notables du quartier Tata I.

Le chef religieux a profité de l’occasion pour mettre la mosquée et les adeptes de la communauté Ahloul Sounna Wal Djamah à la disposition des notables et des citoyens du quartier.

En réaction, l’imam, le chef du quartier et certains sages de la localité se sont rendus à la mosquée sunnite en question où ils ont même dirigé la prière de 17 heures. Cette forte délégation du quartier était venue apporter un message de paix, de cohésion sociale et de cohabitation pacifique entre frères musulmans de la cité.

« Ceux qui le veulent, peuvent maintenant venir prier ici ou aller à la grande mosquée de Tata I. Nous ne trouvons aucun inconvénient à ce que des gens se retrouvent pour prier dans une mosquée » attribue-t-on en substance à cette délégation qui a tenu, tout de même, à préciser que la  démarche des notables du quartier est une initiative locale et non celle de la ligue islamique régionale.

Elle désarme quand même les responsables de la ligue islamique régionale qui, jusque-là, se refugiaient derrière l’hostilité du quartier pour s’opposer à l’inauguration de cette mosquée construite depuis maintenant près de 20 ans.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS