Plainte contre Gaoual : les propos qui paniquent les familles de Bantama Sow, Malick sankhon et Hady Barry

AvocatsA l’occasion de leur conférence de presse, organisée dans l’après-midi de ce jeudi 04 août 2016, les avocats du RPG arc-en-ciel ont tenu à revenir sur les propos du député Ousmane Gaoual Diallo à l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG, le samedi 30 juillet 2016.

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose l’intégralité de ces propos de l’honorable Gaoual, selon Maître Dinah Sampil, membre du collectif des avocats des plaignants Sanoussy Bantama Sow, Malick Sankhon et Hady Barry, hauts cadres de l’Etat et membres du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel :

« Les pyromanes de la Guinée ont un visage et un nom. Pour l’instant, ceux qu’on peut identifier s’appelle Malick Sankhon, Bantama Sow et Hady Barry. Ce sont les trois qui financent les contre manifestations de jeunes pour semer la violence. Ceux qui veulent soutenir Alpha Condé et sa tyrannie, qu’ils choisissent un jour, un autre itinéraire pour s’exprimer. Le 4 août, si on les voit dans la rue, ils seront là pour déclencher ce qui ne s’arrêtera jamais. Ce sera le carnage parce qu’on ne pardonnera pas. Je rappelle à tous les militants de l’UFDG dès maintenant, il faut localiser les parents de Bantama, de Malick Sankhon, de Hady Barry et tous les pyromanes. Qu’on cherche leurs familles à Conakry parce que s’il y a un enfant qui  est blessé, il faut qu’ils le payent dans leurs propres chaires. Ce pays est le nôtre. Si vous entendez Bantama Sow dire qu’il va donner de l’argent à X ou à Y, si on entend Malick Sankhon dire qu’on a donné de l’argent pour que quelqu’un aille créer de la violence, c’est parce que son père, sa mère, ses enfants sont à l’abri parce que désormais, il faut qu’ils comprennent que quand ils vont déclencher la violence, ils la payeront dans leurs propres chaires. Il faut que Bantama Sow sache qu’on ira jusqu’à Bantama, dans le village à Mamou pour chercher ses parents s’il provoque la violence dans ce pays. Quand on va enterrer nos morts, qu’il aille à Mamou pour enterrer ses parents »

Propos recueillis par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS