Commandant Mamadou Lamarana Diallo, préfet de LabéPour justifier le manque ou l’insuffisance de résultats apparents de son action préfectorale, le Commandant de Gendarmerie, Mamadou Lamarana Diallo, préfet de Labé, dans la Région Administrative de Labé, en Moyenne Guinée, a évoqué, dimanche, 07 août 2016, le poids des différentes délégations ministérielles sur le budget de sa préfecture, a appris Guineematin.com d’une source officielle.

Selon le préfet de Labé, Commandant Mamadou Lamarana Diallo, par mois, le budget préfectoral utilise 38 millions de francs guinéens pour financer le salaire des contractuels et le fonctionnement de l’administration préfectorale.

 «Non ! Ce n’est pas pour 2015 que nous allons échanger. Nous allons échanger sur 2016. Si vous voulez connaitre mon bilan de 2015, vous venez au bureau. Si tu parles de bilan, c’est parce que tu as reçu un budget de fonctionnement pour travailler. Moi, je n’ai reçu aucun budget de fonctionnement pour investir dans Labé. Les préfectures ne sont pas subventionnées. Ce sont les communes qui sont subventionnées. L’Etat n’envoie que pour les communes. Les préfectures ne reçoivent rien de l’Etat. Mais, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Si je vous dis que du 1er janvier au 31 décembre 2015, la préfecture de Labé n’a reçu que 7 millions de francs guinéens de subventions, est-ce que vous allez me croire sur parole ? Je ne peux pas vous dire tout. Mais, le peu d’effort que nous fournissons pour poser des actes nous nous débrouillons avec nos maigres ressources locales qui financent les salaires de 49 contractuels, le fonctionnement de l’administration préfectorale. Chaque fin de mois, nous sommes tenus obligés de trouver 39 millions pour faire face à ces dépenses incompressibles. Ce montant ne vient pas de Conakry. Il est mobilisé au niveau local » révèle le préfet de Labé dans l’émission ‘’YO MI WOWLOU’’ de la radio GPP FM Foutah.

A cette triste réalité, le Commandant Mamadou Lamarana Diallo a ajouté le poids des différentes délégations gouvernementales qui atterrissent de Conakry sur le budget préfectoral : « est-ce que vous connaissez le nombre de ministres qui arrivent à Labé dans la semaine ? Chaque ministre ou chaque chef de mission qui arrive ici est à nourrir et à loger par un ponctionnement du budget préfectoral. Ce n’est pas à la population que nous demandons de nous aider. Toutes ces dépenses font partie du bilan. Si nous comptabilisons ces dépenses du 1er janvier au 31 décembre, vous allez avoir une idée de ce que nous dépensons dans l’année » assène-t-il en directe sur les antennes de cette radio privée de Labé. Et dire que chaque délégation qui arrive à l’intérieur du pays en provenance de Conakry quitte son service avec ses frais de mission.

Cette sortie médiatique du préfet de Labé relance aujourd’hui le débat sur le pontionnement dans les budgets des collectivités territoriales par les autorités de tutelles. Un aspect qui avait pourtant retenu l’attention des différents Document sur la Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP) en Guinée élaborés avec des appuis financiers des partenaires au développement.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin