Marché, MamouLes tentatives d’enlèvement d’enfants mineurs dont l’âge varie très souvent entre 5 et 12 ans deviennent de plus en plus fréquentes Mamou. En l’espace de trois jours, cinq cas ont été enregistrés dans la commune urbaine, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Du jeudi 4 au dimanche 7 août 2016, cinq cas de tentatives d’enlèvement d’enfants (dont deux à Abattoir) ont été enregistrés dans les quartiers de Tambassa, Horé Fello et Horé Mamou.

Le dernier cas en date est celui de la tentative d’enlèvement d’un enfant de 8 ans par un individu portant un voile intégral. Cet acte s’est produit avant-hier, dimanche 7 août 2016, aux environs de 19 heures, dans le quartier Abattoir. Ansoumane Doumbouya, puisqu’il s’agit de lui, aurait été sauvé de justesse par un jeune qui a entendu ses cris.

« J’ai rencontré mon enfant dans le quartier aux environs de 19 heures. Il m’a réclamé les clefs de notre maison pour qu’il aille manger. Sur le chemin, il a rencontré un individu intégralement voilé qui l’a poursuivi et s’est saisi de lui. Mais, l’enfant a crié et un jeune qui se trouvait à quelques mètres de là est sorti de sa chambre pour le secourir. Voyant le jeune venir, le ravisseur a préféré abandonner Ansoumane pour s’enfuir », a expliqué Mamady Doumbouya, père de la victime.

Cet acte vient s’ajouter à une liste déjà longue de tentative d’enlève d’enfant à Mamou.

A rappeler qu’il y a deux semaines, un autre enfant âgé de huit ans avait été enlevé à Pelloun Dalaba par des individus se trouvant à bord d’un véhicule. Il avait fallu une recherche active de trois jours pour le retrouver. Là, également, les ravisseurs l’avaient abandonné à Kolentin sur la nationale Mamou-Kindia, dans les mains de certains jeunes qui réparaient une partie dégradé de la route.

« Quand nous les avions aperçus venir, on s’est mis à les signaler pour qu’ils fassent attention. Mais, ils ont peut-être cru que nous voulions les arrêter. Arrivée notre niveau, ils ont jeté l’enfant par une des portuaires de la voiture ; puis, ils ont accéléré », avaient confié les jeunes qui avaient ramené l’enfant à Mamou.

Ce climat d’insécurité qui guette les enfants de la ville carrefour inquiète à plus d’un titre les parents qui appellent à la vigilance pour déjouer d’éventuels tentatives d’enlèvement afin d’arrêter les auteurs et les mettre à la disposition des services de sécurité.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin