Ousmane Gaoual DialloC’est un procès très politique et d’une rare passion qui s’est ouvert dans la matinée de ce mercredi 10 août 2016 au tribunal de première instance de Dixinn. A la barre, l’un des plus virulents opposants au régime Alpha Condé, député du principal parti de l’opposition guinéenne et poursuivi par les principaux dirigeants du parti au pouvoir.

Répondant en tant que leader politique, ce prévenu n’est pas du genre à se plier par quatre pour quémander l’indulgence du procureur. Il respecte le président du tribunal, mais prend le procureur, les avocats de la partie civile et les hauts cadres de l’administration qui le poursuivent comme des adversaires qu’il faut corriger. « Ayez le courage de le reconnaître, vous même vous souffrez », dit-il au procureur, précisant avoir une appréciation « très négative » du président Alpha Condé.

Bref, aujourd’hui, tout porte à croire que l’honorable Ousmane Gaoual Diallo a préféré transformer son procès en « tribunal du système de la gouvernance Alpha Condé ». Devant les ministres, hauts cadres, procureur et leurs avocats, l’opposant dit que tout le monde a marre du régime actuel et précise qu’il continuera, en tant que leader politique, de dénoncer les discours politiques du président Alpha Condé chaque fois que ce dernier ira au siège du RPG arc-en-ciel pour parler comme chef de parti, « la Constitution l’en interdit », insiste-t-il.

A rappeler que ses avocats ont avancé des arguments sans succès pour éviter un procès du député, dénonçant des vices de forme comme l’immunité parlementaire qui n’a pas été levée, etc.

A suivre !

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin