Avocats et Gaoual« Nous sommes en procès ; pas en guerre ! », a très tôt prévenu monsieur Mangadouba Sow, le président du tribunal chargé de juger cette affaire qui met aux prises des personnalités incontournables des deux plus grands partis politiques de la Guinée actuelle. L’air très soucieux du bon déroulement de ce procès très politique, le président du tribunal a commencé par saluer l’arrivée à l’heure du prévenu et des plaignants, avant de déconseiller les cris et autres actes de perturbation, a constaté Guineematin.com sur place.

Initialement annoncée à 10 heures, l’ouverture de ce procès a été effective à 10 heures 20 minutes. Face au prévenu, Ousmane Gaoual Diallo (député de l’UFDG, principal parti de l’opposition guinéenne), il y a trois des plaignants qui sont tous des hauts cadres du parti présidentiel et de l’Etat. Ce sont : Sanoussy Bantama Sow, ministre conseiller à la présidence de la République ; Hady Barry, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères ; et Lansana Komara, premier vice-président du conseil économique et social. Malick Sankhon, Directeur Général de la Caisse nationale de la Sécurité Sociale, également co-plaignant, étant absent du pays.

Après avoir été appelé à la barre, il a été demandé au député d’aller s’asseoir pour laisser le prétoire à ses avocats face au président du tribunal, Mangadouba Sow, au procureur de la République, Sidy Souleymane N’Diaye, et aussi au collectif des avocats de la défense…

 A rappeler que peu après l’ouverture du procès, l’honorable Djessira Traoré, députée uninominal (UFDG) de Mamou est arrivée dans la salle d’audience pour sans doute soutenir son collègue, Ousmane Gaoual Diallo, dans ce procès très politique…

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo, Kadiatou Baldé et Alpha Mamadou Diallo sont au TPI de Dixinn pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin