Gopouna Fangamou, président des ressortissants de Lola à Conakry et membre de la délégation

Gopouna Fangamou, président des ressortissants de Lola à Conakry et membre de la délégation

Après une semaine mouvementée passée à Lola, marquée par des menaces de mort contre leurs personnes et des intimidations par la section locale du RPG-Arc-en-ciel, la délégation des ressortissants de cette préfecture de la Guinée forestière est rentrée à Conakry, a appris Guineematin.com, du président des ressortissants.

Joint au téléphone ce vendredi 12 août 2016 dans la matinée, monsieur Gopouna Fangamou  a confié à notre reporter être sur le chemin du retour : « je suis à Mamou actuellement », lance-t-il aux environs de 9 h 35. Revenant sur leur périple dans la préfecture de Lola, monsieur Fangamou explique que sur les 8 sous-préfectures, la délégation n’a pu que se rendre dans 4 d’entre-elles pour remercier « les parents » pour leur contribution à la réélection du professeur Alpha Condé le 11 octobre 2015.

« Les menaces de mort que nous avons subies de la section RPG-arc-en ciel ont fait que nous n’avons pu aller que dans 4 des 8 sous-préfectures. Pendant que nous étions en route pour Bossou le lundi dernier, une de nos voitures est tombée en panne. Et c’est là que des jeunes nous ont dépassé et qui se rendaient vers Bossou pour nous empêcher de continuer notre mission. Entre-temps, c’est le préfet de Lola qui nous appelé pour nous demander de rebrousser chemin. C’est ainsi que nous avons bifurqué vers Zoo », a expliqué le président des ressortissants de Lola à Conakry.

Selon notre interlocuteur, le lendemain (mardi 09 août 2016), le préfet a appelé à une rencontre entre la délégation, la section du RPG-Arc-en-ciel, les jeunes et les sages de Lola. La démarche visait à harmoniser les positions pour  permettre à la délégation de continuer à remercier les populations locales.

« Mais, c’est seulement, le mercredi qu’on a pu réunir tout ce beau monde et discuter. Le préfet voulait qu’on continue notre tournée, mais on lui a répondu qu’on en avait que pour une semaine et que la date est arrivée à échéance.  Mais pendant la rencontre, lune des membres de la délégation, la ministre Domani Doré leur a dit de ne pas oublier qu’ils nous ont menacé de mort et que l’on est dans un Etat de Droit », rappelle monsieur Gopouna Fangamou.

En outre, il ajoute que dès le premier jour madame Domani Doré a voulu porter plainte conte la section RPG de Lola. « Mais, on l’en a dissuadé. C’est devant le Bureau Politique National du RPG que nous allons porter plainte. Si non la section ne pouvait pas agir telle qu’elle a faite. Tout part de la section vers le BPN »,  soutient monsieur Fangamou.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin