opposition 0Comme d’habitude, l’UFDG a tenu, ce samedi 13 août 2016, son assemblée générale hebdomadaire à son siège national, à la Minière, en présence de nombreux militants. Outre le président du parti, Cellou Dalein Diallo et certains de ses députés, plusieurs autres opposants ont rehaussé de leur présence cette assemblée générale, a constaté Guineematin.com à travers deux de ses reporters.

Parmi les chefs des partis politiques qui étaient à l’UFDG ce matin, il y avait Aboubacar Sylla de l’UFC, Jean Marc Telliano du RDIG, Mouctar Diallo des NFD, Alhousseyni Makanéra Kaké du FND, Ibrahima Sory Diallo de l’ADP-BOC et Thierno Saïdou Bayo du PS.

Le principal menu de la rencontre était la décision de l’opposition de maintenir sa marche pacifique du mardi 16 août 2016. Mais, contrairement à l’itinéraire qui était prévu par les opposants au régime d’Alpha Condé, à savoir l’autoroute Fidel Castro, c’est finalement la route « Le Prince » qui a été accordée aux manifestants.

Dans son intervention, Mouctar Diallo des NFD, a demandé aux militants de son parti à se joindre aux autres militants de l’opposition pour donner un éclat particulier à la marche du 16 août. « Je demande aux militants des NFD de se joindre aux militants de l’UFDG pour la manifestation. La marche du 16 août ne fera que démontrer à l’opinion nationale et internationale, encore une fois, que monsieur Alpha Condé a perdu toute légitimité dans ce pays à cause de l’incapacité, de l’insuffisance et de l’insouciance dont il a fait preuve depuis qu’il est au pouvoir », a dit l’opposant.

A son tour, le président du RDIG, Jean Marc Telliano a dénoncé les promesses non tenues du président Alpha Condé : « Il faut parler de tablettes quand on est Hi Tec ; il faut parler d’ordinateur, quand on connaît le clavier… Tu ne connais pas le clavier, tu ne connais pas comment on allume un ordinateur comment tu peux promettre des ordinateurs ou des tablettes aux gens ? », s’est interrogé le leader du RDIG et ancien ministre de l’Elevage dans le premier gouvernement du professeur Alpha Condé ; « je sais bien de je parle… », a insisté Jean Marc Telliano.

S’exprimant sur la modification de l’itinéraire, le porte parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, a dénoncé les arguments du gouvernorat de Conakry qui a pris cette décision :«Il (le gouverneur : ndlr) nous a donné certaines raisons que nous n’acceptons pas », a introduit l’opposant avant de citer ces raisons. « Il dit que c’est cette route qui permet d’accéder au centre d’affaires qui est Kaloum. C’est cette autoroute qui permet l’accès à l’unique centre hospitalier d’Ignace Denn parce que Donka est en rénovation ; et puis, c’est un axe qui passe devant le marché de Madina qui est un grand centre d’affaires, et ainsi de suite. C’est pour cette raison qu’on ne pourrait pas utiliser cette route », a expliqué Aboubacar Sylla.

Alpha Assia Baldé et Abdoulaye Oumou Sow étaient au siège de l’UFDG pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41/620 84 85 01

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin