route, taxiDe nos jours, la  traversée de la nationale Kindia-Conakry est devenue un véritable casse-tête pour les différents usagers. Ils sont très nombreux parmi les chauffeurs et passagers qui rencontrent des difficultés au cours de leur déplacement, surtout en cette saison pluvieuse a constaté Guinéematin.com, à travers son correspondant basé à Kindia.

Du pont de Kaka à la sous-préfecture de Mambia, des bosses et autres nids de poule jonchent la chaussée, la rendant presqu’impraticable.

 « C’est très difficile  d’expliquer les difficultés auxquelles nous les chauffeurs, nous sommes confrontés à cause de la dégradation de cette route. Avant, on pouvait parcourir Kindia-Conakry en 2 heures Maximum, mais actuellement, pour faire ce trajet, il faut 4 ou 5 heures de temps. A cela s’ajoutent les différentes pannes  que nous rencontrons, parfois les pneus peuvent crever à plusieurs reprises. Donc, ce que nous demandons à l’Etat, c’est de nous aider à réparer cette route dans  un bref délai  pour nous permettre de circuler librement », a dit Mohamed Seck, alias Sénégalais, chauffeur sur l’axe Conakry-Kindia.

routeInutile de dire que cette route dégradée est un véritable calvaire  pour les passagers dont certains sont obligés d’ajourner  leur voyage en cas de pluie : « moi, je ne prends plus le risque d’effectuer un voyage sur Conakry quand il y a la pluie, parce qu’actuellement, il y a assez d’accidents mortels  qui se passent en ce moment. Et je ne vais pas sacrifier ma vie comme ça », a confié Issiaga Soumah.

Pour le sous préfet  de Mambia, la seule option pour trouver solution à ce problème est l’implication  du département des travaux publics «  je crois que le ministère des travaux publics doit se mettre à la tache pour soulager les usagers de cette route » a préconisé Labyllé 2 Loua.

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél. : 656 23 81 81/ 620 74 80 10

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin