Après trois jours d’intenses travaux, l’atelier de formation-sensibilisation des forces de défense et leaders d’opinion organisé par le projet la ‘‘Baïonnette intelligente’’ au siège dudit projet à N’djolou, commune urbaine de Labé, a fermé ses rideaux hier jeudi 25 août 2016, a constaté Guineematin.com via sa correspondante locale qui a pris part à la cérémonie de Clôture.

Etaient conviés à cette rencontre, 47 militaires et 23 leaders d’opinion en provenance des préfectures couvertes par la deuxième région militaire de la Guinée. Soit un total de 70 participants outillés en connaissance des droits de l’homme, droits de manifestation, problématique de la réquisition, principes de maintien d’ordre et code de conduite des forces de défense.  Un accent particulier a également été accordé à la crise civilo-militaire de Mali.

La cérémonie de clôture de ces travaux, a été rehaussée de la présence du représentant du ministre d’Etat chargé de la défense nationale, Colonel Moriba Abel Haba et des autorités administratives de la région de Labé dont le gouverneur Sadou Keita qui s’est réjouit de la tenu de cet atelier qui s’inscrit dans une logique de préservation de la paix « Il y’a lieu de se réjouir de cet atelier de formation. Et soyez rassurez que le gouvernement prête une attention particulière à la crise de Mali.  Merci donc au projet Baïonnette intelligente qui attache du prix à la paix, à la bonne gouvernance et à la non violence ».

Un atelier de formation de ce genre est ‘‘une grande première que les forces de défenses soient réunis par une structure qui ne révèle pas du ministère de la défense. Mais il y’a eu des prémisses. Les évènements de Mali nous ont permis de voir qu’il y’a des problèmes et qu’il faut vulgariser les droits de l’homme au niveau aussi des forces de défense et de sécurité’’ indique Mamadou Kaly Diallo, consultant au projet  la ‘‘Baïonnette intelligente’’.

Au terme des 3 jours de travaux, une série de recommandations, susceptibles de conduire à la résolution de la crise civilo-militaire de Mali, ont été faites par les participants du présent atelier. ‘‘Essentiellement, on peut citer entre autre, la comparution des présumés coupables en justice pour que les coupables soient condamnés et les victimes rétablies dans leurs droits ; monter un plan d’action pour restituer au près des bases militaires ou des populations civiles, selon les cas, le contenu de la formation. Egalement, nous avons retenu l’organisation d’une campagne porte à porte et la constitution des commissions civilo-militaires pour une sensibilisation porte à porte au près des familles des victimes’’ a confié à Guineematin.com, Aboubacar Souaré, Conseiller Technique du projet la ‘‘Baïonnette intelligente’’.

Enfin, les participants à cet atelier de formation, ont exprimé leur satisfaction du choix du cadre de formation, de la pertinence des thèmes et de la méthodologie adopté pendant ces 3 jours de travaux. Pour le rétablissement et la normalisation des rapports civilo-militaire dans la région naturelle de la moyenne Guinée ainsi que pour un changement positif de comportement en matière de droit de l’homme, ces derniers se sont solennellement engagés à procéder à la restitution des enseignements reçus dans leurs  préfectures respectives.

De Labé, Yayé Aissata Diallo, pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620-036665

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin