camionsLa manifestation des jeunes du quartier Koliady 2 et environs contre le courant se poursuit à Kindia. Depuis hier nuit, tous les véhicules provenant de la préfecture de Télimélé sont stoppés à la rentrée de ce quartier par les protestataires, a constaté sur place Guinéematin.com, à travers son correspondant basé dans la ville des agrumes.

La manifestation des différents citoyens de Koliady 2 contre le manque  du courant électrique est    rentrée dans sa deuxième phase ce mardi 30 août 2016. Et pour la journée d’aujourd’hui, cette protestation commence à avoir des répercussions sur la vie de certains citoyens de la région administrative de Kindia.

Plusieurs dizaines de véhicules dont des transporteurs des bœufs et certaines marchandises en  provenance de la préfecture de Télimélé voisine sont actuellement bloqués suite aux barrages érigés par les  manifestants qui cherchent à mettre encore de plus de pression aux autorités en charge de l’électricité en Guinée en vue de trouver une solution à leur problème.

CamionsDéjà, au cours de ces 24 heures, plus de 5 bœufs en partance pour Conakry sont morts sur place. Chauffeurs et commerçants se montrent inquiets et très préoccupés de cette situation. « Nous sommes garés ici depuis hier nuit, en provenance de Télimélé. Ils disent que la route est bloquée pour le problème de courant. Mais, c’est un coup dur pour nous parce que parmi les animaux que nous transportons, cinq (5) sont déjà morts dans dont deux (2) dans mon véhicule. Donc, si ça continue, ça peut être compliqué pour nous », a expliqué à Guineematin.com Amadou Oury Barry, un des chauffeurs sur la nationale Conakry-Télimélé.

Pourtant, de leur côté, les manifestants ne pensent actuellement qu’au retour de l’électricité comme seule solution pour libérer la route. « Aucune négociation ne serra acceptée tant que le courant n’est venu chez nous », a insisté Aboubacar Camara, un des jeunes manifestants.

Mais, contrairement à la journée d’hier, une délégation de la mairie conduite par le président de la délégation spéciale de Kindia a tenté de convaincre les jeunes, ce mardi 30 août 2016. Seulement, à cause d’une promesse non tenue, le maire n’a pas une bonne presse chez les protestataires. « Nous ne pouvons pas écouter monsieur Bah. Il nous avait fait la promesse ici qu’il va nous aider à avoir le courant. Mais, depuis qu’il a quitté ici ce jour, c’est aujourd’hui qu’on le revoit ! Donc, il ne peut pas nous convaincre », a réagit un autre manifestant.

Pour l’instant, la situation est toujours tendue chez les jeunes manifestations qui préfèrent braver la pluie pour atteindre leur objectif.

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoya Kaba pour Guineematin.com

Tél. : 620 74 80 10

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin