L'avocat recherché, Ahmed Sékou Kouyaté

Ahmed Sékou Kouyaté

Poursuivi pour avoir fait usage de fausse qualité d’avocat au préjudice de Boubacar Poty Diallo et de Madame Oumou Faddy Diallo, le prévenu, Sékou Ahmed Kouyaté, a comparu, hier mardi 30 Août 2016, au Tribunal de Première Instance de Dixinn, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Expliquant les faits devant la barre, Boubacar Poty Diallo dit que c’est à l’hôpital sino-guinéen, situé à Kipé, dans la commune de Ratoma, qu’il a rencontré pour la première monsieur Kouyaté. Et au cours de leur conversation, ce dernier lui a fait savoir qu’il exerce la profession d’avocat.

Ainsi, poursuit-il, « deux mois après, ma grand-mère et mon oncle ont eu des problèmes  à Lélouma. Et, je l’ai appelé pour lui demander d’intervenir en tant qu’avocat. Mais, depuis,  il ne fait que m’escroquer de l’argent. On a conclu à 10 millions, mais avant de quitter Conakry, il  m’a demandé de verser 5 millions dans son compte. Arrivé à Labé, il m’a demandé 2 500 000 de francs guinéens pour remettre au cabinet du gouverneur. Ensuite, 2 500 000 francs guinéens pour saluer le procureur. Pour le juge et le commandant de la gendarmerie, la même somme chacun d’eux. Les huissiers, 5 millions de francs guinéens. Bref, il m’a escroqué en tout 40 500 000 francs guinéens », a détaillé la victime, Boubacar Poty Diallo.

Dans la même lancée, Madame Oumou Faddy Diallo dit aussi avoir été victime d’escroquerie de la part de ce soi-disant avocat. Cette dernière, qui avait son jeune frère emprisonné à Lélouma, par l’intermédiaire d’une autre personne, a contacté monsieur Kouyaté pour qu’il intervienne en tant qu’avocat sur le dossier de son jeune frère de lait.

« Dès qu’on lui a expliqué le problème de mon jeune frère, il nous a demandé de l’argent. Et, après avoir reçu l’argent, il est resté à Conakry un mois deux semaines avant d’aller à Lélouma. En tout, on lui a remis 5 800 000 francs guinéens pour défendre mon jeune frère de lait ; alors qu’il n’est pas avocat », a témoigné Madame Faddy Diallo.

Pourtant, à la barre, le prévenu balaie d’un revers de la main toutes les  accusations portées contre lui. Il explique qu’il n’a jamais dit à quelqu’un qu’il est avocat. Mais, plutôt, il est juriste et collaborateur des avocats et huissiers de justice.

Dans son argumentation pour conforté sa position de collaborateur des avocats et huissiers, monsieur Kouyaté a expliqué : « j’ai aidé le mari de madame Oumou Fadly Diallo à sortir de prison. Je suis resté à distance, j’ai aidé les parents de Boubacar Poty Diallo à sortir de prison. J’ai envoyé une équipe d’huissiers de justice et d’avocats à Lélouma. Ceux-ci ont travaillé, les PV des huissiers sont même versés dans ce dossier.  Je n’ai reçu que 23 millions et je les ai utilisés pour leurs propres services », s’est-t-il défendu.

Les débats ont été suspendus et reprendront demain, jeudi 1er septembre 2016, au tribunal de première instance de Dixinn. En attendant le prévenu, monsieur Kouyaté, est toujours détenu à la maison centrale de Coronthie.

Nous y reviendrons !

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 664 413 227/  654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin