Ibrahima Kourouma Le ministre guinéen de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, séjournait ce mercredi 7 septembre 2016, dans la cité de Labé. Un séjour pendant lequel le ministre Ibrahima Kourouma a procédé au lancement des travaux du comité de pilotage de l’éducation ce mercredi matin dans l’enceinte de l’école d’application de Labé, a constaté sur place Guineematin.com via sa correspondante régionale.

Le ministre de l’enseignement pré-universitaire était accompagné pour la circonstance de son cabinet, du gouverneur Sadou Keita, du préfet de Labé, commandant Mamadou Lamarana Barry ainsi que des cadres administratifs et éducatifs régionaux et préfectoraux de Labé. Des partenaires sociaux, techniques et financiers ont également pris part à la cérémonie d’ouverture de ce comité dont l’objectif est de parfaire le système éducatif dans la région administrative de Labé.

Ibrahima Kourouma« Ce comité de pilotage permet de faire en sorte que les difficultés éducatives  préfectorales et régionales soient définies ensuite de situer les responsabilités. C’est bien de savoir qu’on a un problème d’enseignants, de savoir aussi que la qualité de l’enseignement n’est pas encore au niveau souhaité mais il faut pouvoir situer les responsabilités. D’où l’utilité de ces comités de pilotage », précise le ministre de l’enseignement pré-universitaire avant d’inviter les acteurs éducatifs à plus d’investissement pour l’amélioration de l’enseignement guinéen.

« Il faut que chaque acteur, parent d’élève, partenaire technique et financier, nous même de l’administration et les enseignants, nous puissions effectivement et objectivement dire ce dont souffre l’école et qui doit faire quoi pour que les choses s’améliorent. C’est vrai qu’il y’a des améliorations, mais  nous devons continuer à travailler pour améliorer la qualité d’enseignement. Car le tout n’est pas seulement lié à l’action de l’Etat, il y’a l’action des parents d’élèves et des partenaires. Chacun de nous doit s’investir et comprendre que l’école est une priorité»  a fait observer le ministre Kourouma selon qui, l’action collective de ces acteurs, conduira à une école guinéenne qualifiée, exigeante et concurrentielle.

Présent à la cérémonie de lancement des travaux du comité, le gouverneur Sadou Keita a mis l’occasion à profit pour solliciter une solution au problème d’insuffisance d’enseignants qui impacte négativement le système éducatif dans la région dont il tient les rênes.

« Je sollicite au près de son excellence monsieur le ministre, dans la mesure des possibilités de l’Etat, de nous aider à combler le déficit d’enseignants. Je suis conscient de ce problème dans la région. En tant qu’enseignant, autorité administrative et représentant du chef de l’Etat dans cette région, je constate ce fait. Ce qui nous manque, c’est des enseignants » a souhaité le gouverneur de Labé sous l’ovation des participants très ravis de la doléance faite.

De Labé, Yayé Aissata Diallo, pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin