securite-de-labeLa célébration des grandes fêtes est généralement caractérisée par des risques d’accidents, souvent mortels, sur les principaux axes routiers. Cependant, contrairement aux précédentes fêtes, celle de l’Aïd-El-Kébir a été célébrée le lundi 12 septembre 2016, sans aucun accident mortel dans la commune urbaine de Labé, a appris Guineematin.com de sources officielles. 

Le jour et le lendemain de la fête des moutons, la police routière de Labé n’a enregistré qu’un cas d’accident dans la commune urbaine. Le bilan de cet accident pendant lequel deux motos sont entrées en collusion au marché Sassè, fait état de deux blessés légers et des motos partiellement endommagés. Ce qui constitue une réjouissance pour le service de la sécurité routière de Labé.

« Pour une personne qui connait Labé, quand on vous dit que le jour et le lendemain de la fête, il n’ya eu qu’un cas d’accident, ça ne peut être qu’une joie. Franchement, je suis très ému » s’est réjouit Commandant Samba Alarba Bah, commissaire adjoint de la police routière de Labé.

Coté Hôpital, un autre bilan signale 9 cas d’accidents de la route. ‘‘Le jour et le lendemain de la fête, ce sont respectivement 5 cas et 4 cas d’accidents qui ont été enregistrés. Donc, au total, ce sont 9 cas qu’on a recensés pendant ces deux jours’’ a confié Dr Souleymane Baldé du service des urgences de l’hôpital régional de Labé, ce mercredi 14 septembre 2016

Toutes les victimes admises pendant ces deux jours à l’hôpital, ont été gérées au service d’urgence compte tenu de la légèreté de leurs blessures. « Cette fois-ci, il n’y a pas eu de traumatisme crâniens, il n’y a pas eu de fractures et de plaies profondes juste de petites plaies » a indiqué Dr Souleymane qui s’est égayé de cette situation heureuse différente de celle des années passées.

Pour le commissaire adjoint de la police routière de Labé, ce bilan satisfaisant est la conséquence des efforts conjugués par les différents acteurs intervenant dans la régularisation de la circulation

« Cela a été rendu possible grâce à l’apport des médias, la responsabilité parentale, la sensibilisation du gouverneur et enfin aux dispositions prises par la police routière. Cette fois-ci, nous avons sillonné, à bord d’un véhicule, les grands carrefours de la ville.  Dès qu’on soupçonnait un risque, on mettait de l’ordre. C’est donc les apports de tous ces acteurs qui ont produit ce bilan salutaire » s’est-il-félicité.

De Labé, Yayé Aissata Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 03 66 65

 

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin