don-americain-dun-laboratoire-biomedical-2Arrivé en Guinée le 5 mai 2015, alors que la Guinée était frappée de plein fouet par l’épidémie à virus Ebola, le laboratoire mobile d’analyses biomédicales vient d’être mis à la disposition des autorités guinéennes. Offert par le gouvernement américain via sa représentation diplomatique en Guinée, c’est le Centre Médical Communal (CMC) de Ratoma, qui a servi de cadre à ladite cérémonie, ce vendredi 23 septembre 2016, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans son discours, Ryan Quinn, consul et représentant de Denis Hankins, ambassadeur des Etats Unis d’Amérique en Guinée, s’est dit heureux de la bonne collaboration qui a toujours existé entre son pays et la Guinée. Il a rappelé que ce laboratoire est un don du gouvernement américain à la Guinée. « Le laboratoire a été déployé et rendu opérationnel en 30 jours. Je suis très fier des efforts déployés par le programme coopératif d’engagement biologique de l’agence de réduction des menaces du département de la défense, pour aider la République de Guinée pendant l’épidémie d’Ebola. Je voudrais saisir cette occasion pour reconnaître le travail acharné et le dévouement des 8 techniciens du laboratoire qui ont suivi un programme de formation rigoureux avant cette transition », a-t-il dit.

Se rappelant le rôle combien important que ce laboratoire a joué dans la riposte contre la maladie à virus Ebola, Dr Lise Martel, directrice de CDC Atlanta s’est réjoui que le laboratoire ait été offert à la Guinée et qui va jouer désormais un rôle beaucoup plus élargi. « Avec tous les gens qui ont été entraînés ici, il va continuer bien sûr à diagnostiquer Ebola. Le laboratoire, nous espérons qu’il pourra être utilisé pour d’autres fièvres hémorragiques: par exemple la fièvre lassa, ou la fièvre de la vallée du Rift, aussi pour diagnostiquer la rougeole, la méningite et aussi le zika, et peut-être même la coqueluche », a-t-elle fait savoir.

Très ému, le Professeur Lamine Koivogui, directeur de l’Institut national de santé publique, représentant le ministre de la santé à cette cérémonie, a remercié tous les partenaires qui ont œuvré à la lutte contre Ebola et particulièrement les Etats Unis, qui ont mis ce laboratoire de dernière génération à la disposition de la Guinée. « Cet outil merveilleux qui vient de nous être donné, la Guinée n’avait jamais bénéficié pareil. C’est à l’avènement d’Ebola que nous avons envoyé ce laboratoire. La Guinée va mettre les procédures pour des systèmes de suivi de ces laboratoires. Les procédures qu’on appelle les TOF vont être élaboré et nous allons suivre ces procédures, pour que cet outil merveilleux puisse bénéficier d’une pérennité », s’est t-il engagé.

Il importe de rappeler qu’aux dires des autorités guinéennes, ce laboratoire mobile d’analyses biomédicales a depuis son installation en Guinée, traité quatre mille cinq cents (4500) échantillons dont soixante trois confirmés positifs.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin