bangoura-kaloum-sandervaliaDans la matinée de ce jeudi 29 septembre 2016, un reporter de Guineematin.com a rencontré le tout nouveau secrétaire général de la section UFDG du quartier Sandervalia, dans la commune de Kaloum. Né dans les années 1970 à Conakry, administrateur civil, diplômé de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Mohamed Yamoussa Bangoura, a expliqué les raisons de son choix de l’UFDG au détriment du RPG arc-en-ciel qu’il défendait jusque-là. Il a également parlé de ses relations avec l’homme d’affaires Kerfala Person Camara (KPC).

Décryptage !

« Pour la petite histoire, je ne dirais pas que je suis le tout premier militant du RPG à Kaloum ; mais, je fais parti des premiers militants. Aujourd’hui, vu tout ce qui se passe- pas me concernant- mais vu ce qui se passe dans le pays, j’ai décidé de rejoindre l’UFDG de Cellou Dalein Diallo. Je suis convaincu que c’est le seul parti qui peut sauver ce pays. Donc, c’est ce qui m’a motivé à rejoindre Elhadj Cellou Dalein Diallo dans son parti ».

Guineematin.com : Comment vous avez pris cette décision ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Je l’ai décidé volontairement.

Guineematin.com : Sans condition ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Sans condition, aucune. C’est moi qui suis allé le voir chez lui.

Guineematin.com : Et, qu’est-ce que vous êtes entrain de faire aujourd’hui pour ce parti à Kaloum ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : D’abord, je me suis présenté aux élections à la base. J’ai été élu comme secrétaire général de l’UFDG au quartier Sandervalia, à Kaloum. Nous sommes entrain de nous battre pour installer les autres sections aussi. Dans chaque quartier de Kouloum, on viendra installer une section de l’UFDG.

Guineematin.com : Comment cela se passe du point de vue engouement ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : L’engouement est là et cela se passe très bien.

Guineematin.com : Dites-nous aussi comment vous faites pour mener votre campagne de sensibilisation ?

Mohamed Yamoussa BangouraMohamed Yamoussa Bangoura : Les gens viennent d’eux-mêmes, sans condition. Ça, je peux l’avouer et personne ne pourra dire le contraire. Ça se passe très bien sur le terrain. Le Week-end passé, on était à Manquepas avec Hadja Halimatou. Elle est venue et a vu ce qui se passe sur le terrain.

Guineematin.com : Mais, il y a beaucoup qui disent que l’UFDG donne de l’argent pour avoir Kaloum. Est-ce que vous le confirmez?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Non !

Guineematin.com : Ils ne vous donnent pas de l’argent ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Non ! Seulement les T-chirts et les pagnes et là aussi c’est aux élus. Ce n’est même pas avant. C’est après l’installation qu’on donne. Les gens viennent vers nous volontairement.

Guineematin.com : Que répondez-vous à ceux qui disent que l’UFDG à Kaloum, c’est du tape à l’œil ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Ils n’ont qu’à le dire parce qu’ils ne peuvent que ça actuellement. Nous, nous savons ce que nous sommes entrain de mener sur le terrain et j’avoue aujourd’hui que si toutes les conditions sont réunies, nous partons aux élections, je suis sûr que l’UFDG remportera les élections à Kaloum.

Guineematin.com : De par le passé, on nous a appris que vous aviez travaillé avec l’homme d’affaires Kerfalla Camara,  KPC, expliquez-nous cette autre affaire ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Je n’ai pas voulu parler de tout ça ; mais, rassurez-vos que j’ai travaillé avec lui depuis la création de son entreprise jusqu’en 2013. Je ne peux pas vous dire que j’étais l’homme à tout faire, mais j’étais très proche de lui.

Guineematin.com : Concrètement, qu’est-ce que vous êtes entrain de faire pour le rayonnement de l’UFDG à Kaloum aujourd’hui ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : J’ai commencé par vous dire que nous sommes entrain d’installer le parti dans tout Kaloum. Personnellement, j’ai noué beaucoup de contacts sur le terrain et au moment venu, nous allons inviter Elhadj Cellou Dalein Diallo pour lui prouver que nous sommes convaincus. Et, c’est pour cela que nous sommes venus derrière lui et que nous ferons tout pour que l’UFDG rayonne à Kaloum.

Guineematin.com : Est-ce que là, vous êtes entrain de tenir une promesse que l’UFDG va remporter les élections à Kaloum ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : C’est une promesse et vous verrez le résultat.

Guineematin.com : Monsieur Bangoura, a vous entendre, on a l’impression que vous êtes un frustré du RPG ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Je ne suis pas un frustré du RPG. Mais, je suis un bon Guinéen. Ce n’est pas mon cas qui m’intéresse, mais la situation du pays.

Guineematin.com : Pourtant, vous aviez choisi le RPG de part le passé ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Oui ! Parce que j’étais convaincu qu’en ce moment, que le Président Alpha Condé pouvait faire l’affaire de la Guinée.

Guineematin.com : Maintenant, vous pensez qu’il est incapable de le faire ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Il est incapable de le faire.

Guineematin.com : Et, comment vous expliquez cela ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Au paravent, comme je l’ai fait avec Elhadj Cellou Dalein, je suis allé volontairement derrière Alpha Condé. Je l’ai rencontré chez lui à Madina. Et, jusqu’en 2010, j’étais convaincu que c’était l’homme de la situation guinéenne. Vu qu’il n’avait jamais géré aucun poste en Guinée, vu les entretiens que j’ai eu personnellement avec lui, tout cela m’a rassuré qu’il pouvait sauver ce pays. Mais, très malheureusement, je sais que tout bon Guinéen est aujourd’hui très déçu de lui.

Guineematin.com : Vous venez de dire que vous aviez rencontré le président Alpha Condé, opposant à l’époque. Mais, est-ce que depuis qu’il est au pouvoir, vous avez eu la chance de le rencontrer ou de lui parler, même si c’est au téléphone?

Mohamed Yamoussa Bangoura : J’ai parlé avec lui deux fois au téléphone.

Guineematin.com : C’était par rapport à quel sujet ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : La première fois, c’était pour me parler de l’entreprise dont vous avez évoqué.

Guineematin.com : Celle de KPC ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Oui ! Celle de KPC. La seconde fois, c’était juste une salutation et il m’a promis qu’il allait me recevoir. Depuis ça, on n’a jamais parlé.

Guineematin.com : Vous êtes sûr qu’il ne vous a pas reçu ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : C’est ce que je suis entrain de vous dire. Il ne m’a jamais rencontré. Et, je n’ai même plus ses numéros.

Guineematin.com : Il n’a jamais respecté sa promesse ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Il n’a jamais respecté.

Guineematin.com : Un dernier mot ?

Mohamed Yamoussa Bangoura : Le dernier mot est celui d’inviter tous les Guinéens, non pas ceux de Kaloum seulement, à ouvrir grandement les yeux pour voir ce qui se passe aujourd’hui dans le pays. Parce que nous sommes dans une situation que personne ne doit raconter à son prochain. De l’intellectuel à l’analphabète, tout le monde sait que le RPG et le président ont montré leurs limites. Ils ne pourront rien faire pour le pays et au sein de l’opposition, le seul qui pourra sauver le pays, c’est Elhadj Cellou Dalein Diallo. C’est pourquoi, j’inviterais tout le monde à venir vers nous pour qu’on resserre les rangs afin de préparer les élections de 2020.

Guineematin.com : merci monsieur Bangoura

Mohamed Yamoussa Bangoura : Merci à vous.

Interview réalisée et décryptée par Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin