wottake, TouguéWottaké est un village d’environ 700 habitants, situé à 13 kilomètres de la commune rurale de Tangaly, le chef lieu de la sous-préfecture, dans la préfecture de Tougué. Visité récemment par le correspondant local de Guineematin.com, ce village, encerclé par des collines et composé essentiellement de cultivateurs et d’éleveurs n’a aucune structure de santé, ni une école, alors qu’il y a 150 enfants en âge d’aller à l’école.

Ainsi, les enfants et femmes en état de famille sont obligés de parcourir cinq kilomètres d’une route accidentée et montagneuse pour arriver à Baritaa pour ceux qui veulent étudier ou se faire soigner.

A l’approche de la rentrée scolaire, c’est une situation qui préoccupe Mody Alhassane Diallo, président du district de Baritaa et natif de Wottaké.

mody-alassane-diallo-president-du-district-de-baritaaTrouvé à son domicile, le mercredi 28 septembre 2016, par le correspondant de Guineematin.com à Tougué, Mody Alhassane explique : « Wottaké n’a pas d’école, c’est le souci majeur que nous avons. Entre Wottaké et ici, il y a une distance de 5 kilomètres à parcourir. Les enfants quittent pour là-bas pour ici, c’est distant pour eux. C’est cette distance qui empêche nos enfants de réussir dans les études, parce que les parents sont occupés dans leurs champs et laisse les enfants seuls partir à l’école, parce qu’on ne pas les suivre tous les jours jusqu’à l’école. Des fois, ils n’arrivent pas à destination, ils se mettent à jouer quelque part pour revenir à la maison comme s’ils revenaient de l’école. Vraiment, c’est ce qui fait que nos enfants n’évoluent pas. Nous n’avons aucun cadre à Wottaké ici », a notamment expliqué le président du district de Baritaa, précisant qu’ils ont fait une demande d’école déposée à la mairie de Tangaly ; mais, qui reste jusqu’à présent sans réponse favorable.

« Nous avons près de 150 enfants à l’âge d’êtres scolarisés. Et, nous demandons vraiment aux autorités compétentes de nous aider à avoir une école et un poste de santé. Notre village n’est entouré que des montagnes, qu’on nous aide surtout pour l’école », sollicite avec insistance Mody Alhassane Diallo.

De Tougué, Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622221178

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin