Moussa Batchily, le correspondant régional de l’AGP à Boké, depuis 1982, cumulativement inspecteur régional des Arts et de la Culture de Boké, s’est éteint dans la matinée de ce samedi 1er octobre 2016 dans la maison d’une de ses sœurs à Hamdallaye, Conakry, a appris Guineematin.com

Selon notre confrère Ibrahima Sadio Bah de la radio Liberté Fm et qui est très proche du défunt, le correspondant régional de l’AGP à Boké était déjà sorti de l’hôpital et préparait son retour dans le Kakandé. « Il est venu à Conakry ici au mois de juin pour se faire traiter. Il a été référé au centre de diabétologie de l’hôpital Ignace Deen. Nous avons organisé une mobilisation en sa faveur (les Antonio Souaré, le ministre de la Communication…), il y a eu de la mobilisation pour permettre l’amputation de son pied. Finalement, il était sorti de l’hôpital avec beaucoup d’espoir, le protège avait été fait et il se préparait à rentrer à Boké », a notamment dit le journaliste sportif.

Selon Ibrahima Sadio Bah, au moment où nous parlions (11 heures), le corps de feu Moussa Batchily était en direction de l’hôpital national Ignace Denn où il doit être gardé avant l’inhumation prévu après-demain, lundi 3 octobre 2016 à Boké.

A 59 ans, Moussa Batchily laisse derrière lui une veuve et une fille (Maïmouna Batchily), qui a décroché son baccalauréat cette année.

Guineematin.com présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt, à ses amis, collaborateurs, aux médias et à l’ensemble du peuple de Guinée qu’il a servi avec beaucoup de courage. Que Dieu le pardonne et lui accorde le paradis comme dernière demeure ; qu’IL nous mette sur la bonne voie et nous pardonne aussi avant de nous rappeler à Lui, amen !

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin