Réforme du secteur de sécurité : des agents de la police de proximité de Dixinn et de Kaloum à l’école de la déontologie


Dans le cadre de la réforme du secteur de sécurité,  des policiers des communes de Dixinn et de Kaloum sont en formation sur la déontologie, la discipline et la bonne conduite. Cette formation, qui vise à rendre opérationnel la police de proximité se tient à la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) du quartier  Cameroun, a constaté Guineematin.com, hier mardi 02 octobre 2016, à travers un de ses reporters.


Pour Agathe l’Elée, conseillère technique Police du projet partenaire pour la sécurité en Guinée, la réforme de la police au service du citoyen, l’initiative de cette formation vient d’un constat : « on s’est rendu compte que les policiers avaient beaucoup de lacunes professionnelles. Il est donc question de relire avec eux leurs missions pour qu’ils  recommencent à travailler comme cela est prévue par la loi », précise la conseillère.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la police de proximité  il y a, selon madame Agathe, une mauvaise interprétation de ce qu’est la police de proximité. « Il y a eu une mauvaise compréhension. Quand on a dit  police de proximité, on a pensé  que c’était une nouvelle police. c’est une nouvelle façon de travailler de la police, qui doit se concentrer pour  répondre aux attentes de la population » a-t-elle éclairé.

Parlant de la réforme de la police, madame Agathe précise que « la police est dotée d’une école et l’ouverture a eu lieu. Depuis le 29 septembre, il y a eu des élèves qui sont à l’école de la police. C’est la première rentrée et depuis,  13 sont en formation  initiale. Nous avons travaillé avec la direction de l’école, nous avons soutenu l’élaboration  de ce genre de formation, nous avons soutenu la révision de l’organigramme de l’école et nous travaillons avec eux pour l’évaluation des stagiaires qui attendaient rentrer à l’école le plus vite », a-t-elle informé.

Pour Gilbert Tolno, en service au commissariat urbain de Boulbinet, cette  formation est utile pour eux « parce que nous sommes là pour le service du citoyen et ça va créer une confiance pour le citoyen lui-même, et aussi le citoyen et le policier qui est là à son service. C’est pourquoi, l’objectif de cette formation est de créer cette confiance entre le citoyen et la police qui était perdue », a-t-il dit.
 
Kadiatou Baldé  pour Guineematin. Com
Tel: 664600100_620528554
-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS