L’ambassade des Etats-Unis en Guinée et le ministère de l’Action Sociale ont procédé, ce jeudi 13 octobre 2016, à la projection d’un film documentaire sur les mutilations génitales féminines en Guinée. C’est la maison de la presse qui a servi de cadre à la projection du film intitulé « Kolian Toly : l’excision à l’épreuve du temps », réalisé par notre consœur Kady Touré, reporter à la RTG Koloma.

kady-toure-et-cie
La projection de cette ouvre cinématographique de 14 minutes s’est faite devant plus très nombreux hommes de médias et vise à les impliquer dans la lutte contre les mutilations génitales féminines en Guinée. Au terme de la diffusion, des débats enrichissants ont eu lieu entre les participants pour que les objectifs poursuivis soient atteints.
Interrogée sur ses motivations dans la réalisation du film documentaire, Kady Touré a dit que les sujets tabous doivent être abordés, surtout ceux liés à la sexualité : « il fallait que j’intervienne parce que c’est un sujet très tabou et donc difficile à traiter. J’ai donc décidé de me lancer dans la recherche des informations sur un sujet pas facile à traiter. J’ai aussi voulu monter  à travers ce film, que malgré les difficultés liées au traitement de l’information sur le sujet, on peut s’y aventurer. En faisant ressortir les cotés négatifs et peut être positifs du sujet. Notre démarche vise à pousser les gens à abandonner la pratique de l’excision, par la sensibilisation des communautés car les méfaits l’emportent sur les avantages », a expliqué la consœur.
De son côté, l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, Denis Hankins a donné les raisons de son soutien financier à une telle initiative. « Nous avons financé ce projet parce que nous voyons que cette excision, c’est quelque choses dans la tradition guinéenne et il y a déjà des changements. Avec ce film, on peut aider avec les discussions entre guinéens. C’est une tradition certes et on a du respect pour les traditions qui sont là. C’est pour instaurer la discussion entre les guinéens que nous avons soutenu ce projet, parce que c’est avec les débats entre guinéens qu’on peut aider à changer les attitudes », a soutenu le diplomate américain.
Il faut rappeler le film documentaire en question a été réalisé dans le village de Kolian Toly, un des cinq districts de la sous-préfecture de Nongoa, situé à 3 kilomètres du chef lieu et à 23 kilomètres de Guéckédou. Son contenu porte essentiellement sur des témoignages des villageois sur la réalité de l’excision et sur la dynamique d’abandon en cours dans la région.
Il est prévu une diffusion de l’œuvre sur certaines télévisons de la place et dans les radios communautaires de l’intérieur pour avoir plus d’audience. Et prochainement, une version en langue anglaise sera disponible pour élargir l’éventail de l’audience à l’international.
Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com
Tel. 628 17 99 17
Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com