manifestationLa bras de fer continue, ce samedi 15 octobre 2016, entre les agents des forces de l’ordre et les jeunes manifestants du quartier Féréfou2. Depuis hier, ces citoyens protestent bruyamment contre le manque d’électricité dans leur localité, a constaté sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Tôt, dans la matinée de ce samedi, les jeunes des différents secteurs de Féréfou2 sont de nouveau descendus dans la rue pour empêcher toute circulation dans leur quartier. Comme la journée d’hier, les forces de l’ordre ont fait une descente musclée pour tenter d’empêcher les jeunes de continuer leur mouvement. Et, automatiquement, le quartier s’est transformé en un champ de bataille ! Le mouvement des jets de pierres des manifestants, des gaz lacrymogènes des agents des forces de l’ordre et des injures grossières ont été signalées de part et d’autre.

Selon des informations confiées sur place au correspondant local de Guineematin.com, des actes de pillages ont été signalés dans le quartier. Et, le responsable du quartier aurait quitté son domicile suite aux menaces proférées par certains manifestants en colère.

Pour l’instant, impossible de dresser un bilan clair, notamment pour dénombrer les blessés et les cas d’arrestations. Selon une source sécuritaire, proche de la sureté urbaine de Kindia, cinq (5) policiers sont blessés dont un dans un état critique.

A rappeler que les citoyens de Féréfou2 ont tout fait pour que leur quartier ait le courant électrique, sans succès. Certains habitants jurent qu’ils ont même cotisé ; mais le courant continue à les fuir, sans aucune explication puisque les autres quartiers de la ville ont l’électricité en permanence. C’est ainsi que les citoyens ont finalement décidé de prendre la rue pour manifester leur colère…

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél : 620 74 80 10

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin