Préparatifs pour la rentrée universitaire : voici l’état des lieux à l’Université Nongo Conakry et à Kofi Annan

kofi-annanC’est demain, lundi 17 octobre 2016 que les étudiants guinéens reprendront le chemin des universités, après quelques deux (2) mois de vacances. Pour s’enquérir de l’état d’avancement des préparatifs de cette ouverture, Guineemtin.com a fait un tour dans certaines universités de la place. C’est le cas de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, les université Kofi Annan de Guinée et Nongo Conakry (UNC).

Moussa Kaba, caissier de l'université kofi Annan de Guinée
Moussa Kaba, caissier de l’université kofi Annan de Guinée

A l’université Kofi Annan de Guinée, c’est le caissier, Monsieur Moussa Kaba,  qui a été désigné pour parler à notre reporter. « Nous nous sommes préparés il y a très longtemps, parce que nous sommes une université privée. Donc depuis le 15 septembre dernier, nous étions déjà prêts à accueillir nos étudiants. Mais, compte-tenu de beaucoup de problèmes, la conjoncture, les parents ne payent pas à temps. Donc, on était obligé de reporter la date de la rentrée universitaire pour le lundi 17 octobre », a-t-il souligné.

Parlant de la capacité d’accueil à l’Université Koffi Annan pour cette année, Moussa Kaba   précise qu’à ce niveau, il n’y a pas de problèmes : « chez nous, on n’a pas à se plaindre de la capacité d’accueil. Comme vous pouvez le constater dans la cour, on a beaucoup de Bloc, donc suffisamment de classes pour recevoir un nombre important d’étudiants. Nous avons environ 10 000 étudiants et chaque année, nous sommes capable de recevoir 2 500 étudiants, parce que vous n’êtes pas sans savoir que chaque année il y a des promotions qui sortent. Ce qui nous met dans la disponibilité de recevoir suffisamment d’étudiants », a-t-il expliqué.

monsieur Mamadou Souaré, vice-recteur de l'Uuniversité Nongo Conakry (UNC)
monsieur Mamadou Souaré, vice-recteur de l’Uuniversité Nongo Conakry (UNC)

De son côté, à l’Uuniversité Nongo Conakry (UNC), c’est le vice-recteur, monsieur Mamadou Souaré qui a reçu le reporter de Guineematin.com pour expliquer les préparatifs, notamment des difficultés qui existent à plusieurs niveaux.

unc« Nous pensions que les nouveaux étudiants seraient déjà ici mais, cette orientation tarde à venir. Donc, nous les attendions et notre capacité d’accueil tourne autour de 2 000 étudiants, c’est lune des difficultés. L’autre difficulté, c’est le recrutement des enseignants chercheurs. Il faut lancer l’avis de recrutement, attendre qu’ils viennent et, sur la base des dossiers, nous faisons la sélection. Nous avons aussi d’autres difficultés qui sont l’aménagement de l’environnement et ça, le fondateur a promis de mettre toutes les conditions pour créer un environnement propice pour les études, c’est entrain même d’être fait », rassure notre interlocuteur.

Kadiatou Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 664600100/ 620528554

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS