lyceens-de-telimele-manifestentLes choses commencent à sentir le soufre à Télimélé, a appris Guineematin.com, de source locale. Le proviseur de l’unique lycée de la ville le lycée Ley-Wendou, contesté par ses élèves, a quitté son domicile de peur de se faire agresser, nous a-t-on annoncé au téléphone.

Selon notre informateur, qui a préféré garder l’anonymat, en revenant du lycée pour le centre-ville, des cailloux ont été lancés sur le toit du collège Kolly par les protestataires qui cherchaient ainsi à pousser les élèves de ce collège à se joindre à leur mouvement. Une situation qui aurait conduit le proviseur, monsieur Ousmane Diallo, à se réfugier à la gendarmerie, soutient notre source.

lyceens-de-telimeleMais, joint au téléphone peu après par Guineematin.com, le proviseur a se trouver à la résidence du préfet, monsieur Amara Lamine Soumah. Sur les raisons de ce « déménagement », monsieur Diallo précise que c’est la gendarmerie qui l’a décidé ainsi. « Je n’ai pas été menacé encore ! Mais, la gendarmerie a jugé utile de me faire venir à la résidence du préfet, pour anticiper toute chose, pour éviter une atteinte à mon intégrité physique », a dit le proviseur.

Mais, contrairement à ceux qui racontent qu’il a fui le quartier, monsieur Ousmane Diallo a précisé : « ma famille est chez moi et out est calme là-bas», a dit le proviseur, dont les élèves demandent le départ.

Pendant ce temps, le préfet, la direction préfectorale de l’éducation, les parents d’élèves et la société civile sont en conclave pour tenter de trouver une solution à ce mouvement qui commence à prendre de l’ampleur.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineemarin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin