telimele-lyceeComme annoncé précédemment sur Guineematin.com, des élèves du lycée public Ley Wendou de Télimélé ont manifesté leur colère dans la matinée de ce lundi 17 octobre 2016. Les lycéens accusent leur proviseur d’être à la base de l’échec enregistré l’année dernière. Joint au téléphone ce lundi, le mis en cause, monsieur Ousmane Diallo balaye d’un revers de la main les accusations et accuse à son tour.

« Il est vrai qu’il y a eu échec ici au baccalauréat. Mais, ce qu’il faut dire, c’est que les élèves ont eu une épreuve dure en Mathématiques qu’ils n’ont certainement pas pu trouver. Pour eux, le proviseur n’a pas fourni d’efforts. Mais, sachez qu’à ce niveau, j’ai un bon professeur de Maths, un expert de la CEDEAO, qui a enseigné tout le programme jusqu’au dernier jour. Je me demande qu’est-ce qu’on pouvait demander au proviseur plus que ça », s’interroge le proviseur.

Par ailleurs, monsieur Ousmane Diallo précise que ce n’est pas tout le lycée qui a exprimé un mécontentement, mais que ce sont les redoublants : « les 11ème et les 12ème n’ont pas de problèmes, parce qu’on avait monté les couleurs sans problèmes. Mais, c’est quand ceux qui ont échoué l’année dernière sot arrivés que la grogne a commencé. Finalement on les a libéré tous pour avoir l’accalmie. Toutes les autorités administratives et éducatives sont venues pour calmer le jeu », a expliqué notre interlocuteur.

Revenant justement sur les statistiques de l’année dernière (2016) au baccalauréat, le proviseur du lycée Ley Wendou a dit que son école a eu 10 admis en Sciences Mathématiques sur 80 candidats ; 15 % en Sciences Expérimentales et près de 20 % en Sciences Sociales. A la question de savoir ce qui explique ce faible taux, inférieur à la moyenne nationale, monsieur Ousmane Diallo pointe un doigt accusateur sur le très bas niveau des candidats. Il ajoute que l’année d’avant (session 2015, ndlr) le lycée Ley Wendou a fait du 100 % en Sciences Mathématiques.

« Ne pensez que des efforts ne sont pas fournis. Quand j’ai été nommé proviseur ici il y a deux ans, rien ne marchait. Ils ont eu 0 admis en 2011. Donc, si à ma venue, ils ont fait 100 % et que cette année, ça ne marche pas, alors que c’est les mêmes professeurs, pour moi, c’est eux qui sont à la base. Seulement, je ne suis pas prêt à gonfler les notes des élèves pour leur permettre de décrocher le bac. Si tu as 10 de moyenne, c’est ce qu’on va présenter », martèle monsieur Ousmane Diallo.

En outre, les élèves accusent le proviseur de ne pas se soucier des élèves puis qu’il ne serait pas de Télimélé. « C’est des contre-vérités. Je suis à Télimélé depuis 1979. Tous mes enfants sont nés ici. Je me considère comme étant de cette ville. J’ai commencé par être enseignant avant d’être principal de collège et aujourd’hui proviseur de lycée. Ce n‘est pas à la fin de ma carrière que je vais me lancer dans des mesquineries. Mais je ne suis pas prêt à les aider, parce que c’est ce mot qu’ils ont dit à leurs parents. Que je ne les aide pas. Comprenez par là que je gonfle leurs notes avant le bac. Je ne le ferai pour rien au monde », lâche monsieur Ousmane Diallo, qui se dit serein.

Nous y reviendrons !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin