Fodé Tass Sylla

Fodé Tass Sylla, Directeur de la télévision nationale

Dans l’après-midi de ce mardi 18 octobre 2016, le Directeur de la télévision nationale (RTG Koloma), Fodé Tass Sylla, a répondu aux questions du tribunal de première instance de Dixinn. L’affaire porte sur un différend qui oppose monsieur Jacques Théa aux syndicalistes de la RTG Koloma, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters qui était au tribunal de première instance de Dixinn.

Venu livrer son témoignage dans cette affaire, le Directeur de la télévision nationale a rappelé que c’est bien lui qui a fait installer Jacques Théa dans les locaux de la RTG pour qu’il rénove la cantine de la RTG afin de soulager les travailleurs.

« Je suis avec mon ami Jacques Théa depuis plus de 20 ans. Il m’a dit qu’il voudrait renouveler le restaurant de la RTG et je lui ai accordé cela. Il a fait une rénovation spectaculaire, en s’installant de façon informelle et amicale. Nous sommes restés dans une symbiose amicale ; car, même les tarifs des mets ont été tapés sur ma machine. Et, entre temps, la RTG a mis en place une centrale syndicale. Et, celle-là a réclamé les locaux. J’ai appelé mon ami Jacques chez moi, devant ma femme, je lui ai demandé de libérer les lieux parce que les syndicalistes l’on réclamé » a expliqué Fodé Tass Sylla.

Seulement, après cet échange avec son ami Jacques, le Directeur de la télévision guinéenne- qui était parallèlement le premier responsable de la communication à Coordination nationale de la Lutte contre Ebola- s’est occupé des missions de la lutte contre Ebola. C’est donc à son retour de Koropara (où une rechute d’Ebola avait été enregistrée à N’zérékoré) que les syndicalistes lui ont fait comprendre que jusqu’à présent le restaurant qui était déjà fermé depuis plus d’un an n’a toujours pas été libéré.

« C’est ainsi que j’ai pris la responsabilité de prendre un huissier de justice et une équipe de la gendarmerie pour faire sortir tous les effets qui s’y trouvaient. Et, j’ai remis la clef aux syndicats, en conservant ses effets dans un autre magasin. Mais, après, il nous convoque en disant que ces effets ont été volés par les syndicats de la RTG », a ajouté monsieur Sylla.

Cependant, le plaignant, Jacques Théa, a réitéré à la barre que ce sont les syndicalistes de la RTG (Manga Touré, Saa Facinadouno et Cie) qui ont volé ses effets.

Monsieur Théa a également dit être déçu d’entendre Fodé Tass Sylla dire devant la barre qu’il ne payait aucun franc pour la location. « Je suis désolé d’entendre Fodé Tass dire que je me suis installé à l’état informelle et que je ne payais rien. Pour la location, je payais 200 000 francs guinéens par mois. J’ai versé 2 400 000 francs guinéens pour un an. J’ai le reçu avec moi », a-t-il contredit.

Expliquant l’objectif qui l’a poussé à rénover ce restaurant, Jacques Théa a dit être poussé par un passage du président Alpha Condé à la RTG et les dénonciations de ce dernier de ce restaurant qu’il avait alors trouvé « dans un état de délabrement total, à tel point que le Président s’est posé la question de savoir si ce sont des animaux qui mangeaient ici ? C’est depuis que j’ai pris la décision de rénover le restaurant. Et, cela m’a couté une somme colossale », a-t-il fait remarquer au tribunal.

Enfin, pour les plaidoiries et les réquisitions, le président du tribunal Mangadouba Sow a renvoyé l’audience au mardi 1er novembre 2016.

À suivre !

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin