lyceens-de-telimele-manifestentLe vent de contestation qui s’est emparé hier, lundi 17 octobre 2016, du lycée Ley-Wendou de Télimélé, serait entrain de connaitre une évolution. Selon des informations confiées à Guineematin.com, une délégation de l’Inspection Régionale de l’Education (IRE) de Kindia est en séjour dans la ville depuis hier soir pour désamorcer la crise qui oppose le proviseur et les lycéens.

Notre source précise que les négociations, entamées dès hier, se sont poursuivies ce mardi, 18 octobre 2016, à la préfecture. Les cours ont déjà repris pour la journée d’aujourd’hui au lycée Ley-Wendou.

Mais, ajoute notre interlocuteur les autorités sont entrain de privilégier l’option d’un proviseur intérimaire, en attendant de trouver une solution définitive à la crise. Monsieur Malik Baldé, fonctionnaire à la retraite, ex-chargé des examens à la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) de Télimélé, serait en passe d’être retenu pour assurer l’intérim.

Au moment où nous écrivions ces lignes (13 heures 10 minutes), les négociations se poursuivaient encore à la préfecture, ont assuré les différentes sources contactées par Guineematin.com ce mardi.

Pour rappel, les élèves du lycée Ley-Wendou ont bruyamment manifesté hier pour exiger le départ de leur proviseur, monsieur Ousamne Diallo, qu’ils accusent d’avoir été à l‘origine du faible taux de réussite au baccalauréat de l’année dernière. Des accusations rejetées en bloc par monsieur Diallo qui incrimine plutôt le « très bas niveau des élèves »…

Dans l’après-midi d’hier, Ousmane Diallo a été « récupéré » par la gendarmerie pour le mettre « en lieu sûr », à cause de l’énervement des jeunes qui avaient commencé à lancer des pierres au collège Kolly et qui faisaient circuler des rumeurs pas très rassurantes…

Nous y reviendrons !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin