Député, Amadou Damaro CamaraDes huissiers de justice dont le service a été sollicité par la société de l’honorable Amadou Damaro Camara ont porté plainte contre lui. Le président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel est attendu au tribunal de première instance de Dixinn demain, jeudi 20 octobre 2016, a appris un reporter de Guineematin.com qui a reçu copie de la citation directe à comparaître.

En effet, c’est le mercredi 05 octobre 2016 que le cabinet de maître Saïdouba Kissing Camara, président de la chambre nationale des huissiers de justice de Guinée, a adressé à l’Assemblée nationale une demande de levée de l’immunité parlementaire de l’honorable Amadou Damaro Camara, sur le fondement de l’article 65 de la Constitution.

Le député et président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel est accusé des infractions aussi graves que le trafic d’influence, abus d’autorité, usage irrégulier de titres, ingérence ou immixtion dans les affaires judiciaires, corruption, concussion et complicité.

La base du délit reproché à Amadou Damaro Camara

Au lendemain de l’investiture du professeur Alpha Condé à la magistrature suprême de la Guinée, la fourniture des engrais aux agriculteurs a été initiée avec assez de bruits. Et, le ministre de l’Agriculture de l’époque, Jean Marc Telliano, a signé avec la société de Damaro Camara, SOGUICOM International (société guinéenne de commerce international SA), représentée par l’ancien maire de Matoto, Mohamed Camara, une convention portant sur la livraison des engrais pour la campagne agricole 2011. Le coût de cette affaire s’élevait alors à vingt neuf milliards de francs guinéens (29 000 000 000 GNF). Et, l’Etat guinéen avait payé une avance de neuf milliards de francs guinéens (9 000 000 000 GNF) à la SOGUICOM de Damaro Camara.

Seulement, après vérification, les nouvelles autorités (à travers une commission constituée des ministères du Plan, de l’Agriculture, du Budget et de la Primature) ont constaté que la société de l’honorable Amadou Damaro Camara a fait des surfacturations. C’est ainsi qu’il a été décidé de refuser de payer le reliquat !

Bref, les huissiers de justice, maîtres Saïdouba Kissign Camara et Sory Daouda Camara sont venus à la rescousse. Et, finalement, l’Etat guinéen a payé jusqu’à 24 185 257 650 GNF. Mais, la SOGUICOM n’a pas reversé les deux milliards quatre cent millions de francs guinéens qui devaient revenir aux huissiers. Enervés, ceux-ci dénoncent et ne se limitent pas à cela. Ils portent plainte au tribunal de première instance de Dixinn et écrivent à l’Assemblée nationale pour demander la levée de l’immunité parlementaire de l’honorable Amadou Damaro Camara. Le président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel est, par ailleurs, accusé d’utiliser souvent son manteau de député et ses bonnes relations avec le président de la République, le professeur Alpha Condé, pour s’immiscer dans les dossiers et bénéficier des surfacturations sur le dos de l’Etat ; en réalité, du contribuable guinéen.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin