Chérif Mohamed Abdallah, GOHAQuelques jours après la signature de l’accord politique qui a prévu le dédommagement des victimes des pillages de 2013, Guineematin.com a joint au téléphone le président du GOHA, monsieur Chérif Mohamed Abdallah, pour en savoir plus sur l’éventuel dédommagement des autres victimes des pillages lors des manifestations de 2007, 2009, 2012 et 2015 : « Nous allons continuer à négocier pour les autres », a-t-il promis.
Tout d’abord, le président du GOHA souhaite que l’accord politique du 12 octobre 2016 soit respecté. « Je demande surtout au Président de la République de tout faire pour que cet accord politique soit respecté. Parce qu’il actuellement un apaisement au niveau du secteur privé. Ce dédommagement n’est qu’un début ; mais, un début très encourageant pour nous », a-t-il dit.

S’adressant aux 442 victimes des pillages économiques, Chérif Mohamed Abdallah a promis que les négociations vont continuer avec le Président de la République, le chef de file de l’opposition et l’ensemble des bonnes volontés de notre pays. « Nous avons vu que depuis tout ce temps, personne n’est venue au secours de ces victimes de pillages. Ce n’est que le GOHA qui fait des efforts dans ce sens. Et, si on voit aujourd’hui qu’après la rencontre entre Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé cette situation commence à se décanter, nous les encourageons et nous disons que c’est une bonne initiative », a-t-il répondu au bout du fil.

A la question de savoir pourquoi ce dédommagement ne concerne seulement que les victimes de 2013, alors qu’il y a d’autres avant et même après, le président du GOHA a dit que ce choix ne vient pas de sa structure ; mais, a promis de s’impliquer encore pour les autres. « Le GOHA a recensé les victimes de 2007, 2009, 2012, 2013 et de 2015. Toutes les victimes sont égales à notre niveau. Nous précisons que ce n’est pas le GOHA qui a choisi les victimes de 2013 pour le dédommagement. Puisqu’il y a eu des victimes qui ont été choisies parmi cet ensemble, nous nous félicitons parce que ce n’est qu’un début. Nous allons continuer à négocier pour les autres aussi qui n’ont pas été pris en compte pour le moment. C’est pourquoi, nous soutenons l’accord à 100% et demandons aux opérateurs économiques de soutenir cet accord. Déjà, c’est un grand pas pour nous et nous fondons un grand espoir sur cet accord », a-t-il ajouté.

Enfin, le président du GOHA a demandé à l’ensemble des victimes de rester soudés pour défendre leur dossier ensemble. « S’ils restent soudés, l’ensemble des victimes pourront avoir l’espoir d’être dédommagés. Au niveau du GOHA, nous continuerons le travail, la négociation jusqu’au dédommagement de la totalité des victimes », a-t-il promis.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin ;com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin