Parlement, assemblée nationaleLe président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Claude Kory Kondiano, dans une circulaire, en date du 20 octobre 2016, souligne son agacement face aux comportements peu honorables de certains députés.

Dans cette missive, dont Guineematin.com, tient une copie, Claude Kory Kondiano, sollicite des présidents des groupes parlementaires de la majorité, des libéraux et des républicains, leur implication efficace auprès de leurs collègues députés pour l’application effective des mesures disciplinaires, contenues dans ce document.

En gros, le Chef du perchoir, appelle les députés à coopérer pour la préservation de l’honorabilité et du respect de l’institution par le public et les partenaires de tous bords.

De la ponctualité, même s’il n’apparaît nulle part, la fermeture des portes de l’hémicycle après l’arrivée du Président, celui-ci demande aux députés d’être assidus et ponctuels. « Les députés doivent se présenter à l’heure ou un peu avant à toutes les réunions et séances de travail auxquelles ils sont conviés », lit-on.

De la tenue vestimentaire et du port des insignes, l’H. Kondiano appelle les députés à porter « des tenues acceptables et porter les signes distinctifs qui leurs sont confectionnés ».

A l’occasion des cérémonies officielles, il est désormais recommandé « aux députés d’arborer convenablement les écharpes tricolores ».

Mais le point le plus remarquable reste la rigueur avec laquelle le Chef du perchoir demande ses collègues députés dans leurs interventions en plénière. Il attire l’attention des honorables députés, de la retransmission en direct des débats par la radio parlementaire.

Désormais, les huissiers sont instruits à veiller sur les entrée et limiter les va-et-vient dans l’hémicycle.
Mieux, une liste des absents sera régulièrement dressée et adressée au ministère du budget dans les calculs des primes des honorables députés. Ce qui n’est pas de nature à arranger le comportement des abonnés absents ou des députés qui évitent les travaux en commission.

Lundi dernier, lors de la séance plénière, des députés venus en retard ou qui se sont retrouvés dehors pendant l’arrivée du Président, se sont vus bloquer à la porte d’accès à la salle. Ce qui avait suscité assez de débats dans la cité et occupé suffisamment les réseaux sociaux.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin