Le premier point à l’ordre du jour de l’assemblée générale hebdomadaire du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel a porté sur les bisbilles qui minent actuellement le parti d’Alpha Condé et qui font que certains parient sur l’éclatement de ce parti avant même la fin de règne de son fondateur, le professeur Alpha Condé.

C’est d’ailleurs l’une des grandes faiblesses du président actuel. Contrairement à ses prédécesseurs, Lansana Conté et Sékou Touré, dont les partis paraissaient solides comme du béton tout le long de leur règne, Alpha Condé fait face à d’interminables dissensions et de fronde. Et, ses interventions répétées n’ont rien pu face au manque de leadership et de vision du parti.

Et, hier, à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du 22 octobre 2016, c’est le député uninominal de Kissidougou, l’honorable Abdourahmane Sinkoun Camara, qui a développé l’insoluble point portant sur « l’unité nationale et la cohésion au sein du parti ».

En langue nationale Maninka, Sinkoun Camara, a rappelé que jamais, dans l’histoire de la Guinée, un parti politique n’a souffert comme le RPG ; mais, aujourd’hui : « Nous sommes au pouvoir. Donc, nous, nous devons nous donner les mains au niveau des instances du parti. Nous devons savoir que nous sommes une entité sociale ; par conséquent, nous pouvons avoir parfois des divergences des points de vue, mais nous devons privilégier le RPG.

Face aux doutes qui s’empare de la masse de militants dont la plupart se demandent pourquoi autant de sacrifices pour l’avènement du RPG au pouvoir, l’honorable Sinkou Camara n’avait pas trop d’arguments.

Seulement, ce député a le mérite d’avoir essayé : « nous devons savoir que nous commençons à bénéficier des fruits de notre parti ; car, des personnes sont allées à la Mecque cette année, grâce à ce parti », a dit l’honorable Sinkou Kaba. Mais, a-t-il pour autant convaincu ? C’est la question.

Ibrahima Sory Diallo était au siège du RPG pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin