TPI Kankan 1

image d’archive

Le pouvoir traditionnel rêvait aujourd’hui une importance capitale dans nos différentes sociétés. A Kankan, ce sont les Kaba qui assument cette fonction sociale, il y a de cela très longtemps.
L’on se souvient que c’est le 8 septembre 2016 que le doyen M’Bemba Madifin Kaba a été intronisé Sotikemo de Kankan, en remplacement de feu M’Bemba Fanta Madi Kaba, décédé au mois de juillet 2016 dernier. Selon des nombreux observateurs, les Condé ont eu des velléités de se faire partager avec les Kaba ce privilège social longtemps conservé par ces derniers. Des rumeurs avaient circulé dans ce sens ; mais, un compromis semblait avoir été trouvé dans les heures qui avaient précédé l’intronisation du patriarche Madifin Kaba.

Seulement, peu temps après, les Condé qui se disent être les autochtones et propriétaires de Kankan ont brandi leur véto. Pour eux, rien ne peut les empêcher d’installer leur Sotikemo (patriarche) qui aura désormais le contrôle sur la ville de Kankan. Ils ont alors ciblé trois lieux pour abriter la cérémonie d’intronisation : la grande mosquée de Kankan (contrôlée par les Kaba), le stade préfectoral de Kankan et l’espace du cinéma de Baloni, au sud de la petite banlieue de Kankan.

Or, les autorités préfectorale avaient haussé le ton et interdit toute mobilisation de qui que ce soit sans une autorisation préalable de l’autorité compétente.

C’est pourquoi, aujourd’hui, jeudi 27 octobre 2016, quand ils ont décidé d’organiser la cérémonie d’installation du Sotikemo Condé à l’espace de Baloni, le lieu a vite été bouclé par un imposant dispositif sécuritaire.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin