Dr. Alpha Abdoulaye DialloDocteur Alpha Abdoulaye Diallo, vice-président du conseil national de la société civile guinéenne (CNOSCG), était face à la presse ce vendredi 28 octobre 2016 pour briser le silence. Dans sa communication, Docteur Alpha Abdoulaye Diallo, répondu aux membres de la société civile qui se désolidarisent de l’accord politique du 12 octobre 2016, a constaté le reporter de Guineematin.com qui était à la conférence de presse.
Selon Dr. Alpha Abdoulaye Diallo, « les accords politiques sont le fruit de sacrifices énormes, de plusieurs démarches et de consensus pour la recherche de la paix, la cohésion sociale, la quiétude et la stabilité politique et économique dans notre pays ».

C’est pourquoi partant de toutes ces analyses, l’émissaire de la société civile au dialogue demande au CNOSCG et à ses partenaires de la société civile « d’assumer toute la responsabilité de la signature de ces accords du 12 octobre 2016 devant l’histoire et d’user des voies légales pour tout recours afin de permettre aux institutions constitutionnelles de jouer pleinement leurs rôles dans l’ancrage de la démocratie en Guinée ».

Docteur Abdoulaye Diallo a précisé que « le CNOSCG et ses partenaires de la société civile, en qualité d’observateur, ont participé à ce dialogue politique et ont signé les accords du 12 octobre 2016, en toute responsabilité après avoir obtenu un consensus général, suite à une large consultation de ses structures à la base et ses partenaires ».

Bref, cette sortie du vice-président du CNOSCG, Dr Alpha Abdoulaye Diallo qui est loin de la position de son président, Dansa Kourouma, met en exergue le désaccord qui mine actuellement la société civile guinéenne.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. :(00224) 620848501/666486601

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin