faya-millimono-et-ousmane-gaoual-dialloDans la matinée de ce lundi 31 octobre 2016, le président du Bloc Libéral, Docteur Faya Lansana Millimono, était face au député Ousmane Gaoual Diallo dans l’émission Œil du Lynx animée par Azoka Bah et Abou Bakr. Dès l’entame de l’émission, le journaliste Azoka Bah a rappelé aux deux invités son souhait que le débat soit riche en enseignement, ont constaté deux reporters de Guineematin.com qui ont relayé l’émission en direct sur notre page Facebook.

Tous membres de l’opposition guinéenne, les deux personnalités ont débattu sur plusieurs questions d’actualité, notamment l’accord politique du mercredi 12 octobre 2016, le voyage du Président Alpha Condé en Chine, mais aussi des élections présidentielles aux Etats Unis.

S’agissant de la question axée sur l’accord politique qui a largement dominé le débat et qui continue à être une préoccupation chez beaucoup de citoyens guinéens, chacun des invités a défendu sa position qui est aussi celle de son parti.

Dans sa communication, l’honorable Ousmane Gaoual Diallo a reconnu l’existence de tiraillement au sein de tous les partis politiques mais aussi au niveau de la société civile guinéenne. Une chose qu’il trouve « normale » au sein de l’opposition et dans les autres milieux publics.  Il a ensuite rappelé le contexte dans le quel cet accord a été signé.

« Dans le front de protestation, il y a aujourd’hui plusieurs positions non avouées qui s’expriment ; et puis, de l’autre côté, ceux qui ont accepté d’aller avec cette évolution majeure de la loi », a dit Ousmane Gaoual Diallo.

A la question de savoir l’intérêt du Bloc Libéral à se battre contre cet accord, Docteur Faya Millimono a dit vouloir défendre l’intérêt général et non celui de son parti. « Je précise que l’intérêt que nous sommes entrain de défendre n’est pas celui du Bloc Libéral. C’est vrai qu’en défendant l’intérêt général, le BL trouve aussi son compte », a –t-il dit.

Pour Faya Millimono, l’opposition s’est toujours battue contre l’installation illégale des conseillers communaux : « Nous sommes allés autour de la table parce qu’il y a des accords qui ne sont pas appliqués, parce qu’il y a des lois qui ne sont appliquées et le Président de la République, à sa rencontre avec le chef de file de l’opposition, a dit qu’il s’engage à faire respecter les accords passés et ceux du futur », a rappelé Faya Millimono.

Sur la même question, l’élu de Gaoual a rappelé que son parti est d’accord avec Docteur Faya sur la nécessité de défendre le respect des valeurs démocratiques ; mais, a ajouté que l’UFDG ne soutien pas bec et ongle cet accord. « Ce n’est pas l’UFDG. L’opposition républicaine est signataire de cet accord. Là où il y a un clivage, c’est de dire que nous accompagnons l’Etat à violer la constitution », a-t-il précisé avant d’insister sur le fait son parti ne défend pas l’illégalité ; mais, à ce stade, « il n’y a pas de violation de la loi et là-dessus ! Les juristes sont aussi unanimes qu’il n’y a pas d’actes qui violent la prescription de la loi actuelle », a répliqué le député de Gaoual.

A suivre !

Mamadou Alpha Assia Baldé et Abdoulaye Oumou étaient à Lynx Fm pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41/620 84 85 01

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin