ibrahima-kadiatou-kaba-chef-de-departement-langue-appliqueeLe démarrage des cours dans les universités privées de notre pays, prévu pour ce lundi 31 octobre 2016, a été effectif même si l’affluence était faible par endroit. A l’université Koffi Annan de Guinée, située au quartier Nongo, dans la commune de Ratoma, beaucoup d’étudiants étaient présents dans l’enceinte de la cours. Cependant, il n’y a que quelques rares salles de classes qui fonctionnaient, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

L’annonce tardive de la reprise des cours faite le samedi 29 octobre à l’issue des accords entre les universités privées et le ministère de l’enseignement supérieur a eu pour conséquence la faible mobilisation dans certaines universités. Dès après cette annonce, à l’université Koffi Annan des dispositions ont été aussitôt prises pour véhiculer l’information, a expliqué ce matin monsieur Ibrahima Kadiatou Kaba, chef de Département Langue Appliquée. « Après cette annonce, on a fait un conseil restreint de tous les responsables des facultés et des départements. Nous avons décidé que tout le monde informe les étudiants, sachant que le courant ne passe pas partout. On a donc pris cette initiative, à travers les chefs  de département, les professeurs pour envoyer des messages à tous les enseignants et aux étudiants pour la reprise des cours », a dit monsieur Kaba.

Parlant du manque d’engouement pour la reprise des cours, monsieur Ibrahima Kaba a sa petite idée : « au cours des deux dernières semaines de grève (les universités privées n’ont pas repris le cours, contrairement à l’annonce du ministère de l’enseignement supérieur, ndlr), il y a des étudiants qui sont tombés malades, d’autres se sont déplacés vers l’intérieur…Massivement ils sont informés. Il y a aussi des professeurs qui se sont déplacés, mais ils sont prévenus par rapport à la date d’aujourd’hui. Mais, il y a eu cours dans certaines salles. Il y a aussi certains professeurs qui ne sont pas venus, pensant que c’est demain mardi la reprise effective », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, à la question de savoir s’il y a des innovations cette année à Koffi Anan, notre interlocuteur répond par l’affirmative : « le département d’Anglais par exemple va changer de nom, pour être le département de Langue Appliquée. A l’image des grandes universités européennes, c’est un département qui fonctionne, c’est-à-dire qu’en en enseignant la langue, elle est appliquée à un domaine donné. C’est par exemple l’Anglais commercial, Anglais et Technique Informatique, Langue française et Technique Informatique », a précisé monsieur Ibrahima Kaba.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin