general-mathurin-bangouraC’est en marge du lancement de la première édition de la semaine nationale de la citoyenneté que cette annonce a été faite par le gouverneur de la ville de Conakry,  face à une des caméras de Guineematin.com qui était en direct sur notre page Facebook.

Tout d’abord, le premier responsable de la ville de Conakry a salué la tenue de cette première édition. « D’abord, je remercie le chef de l’Etat et aussi le ministre qui a bien voulu organiser cette semaine de citoyenneté. Vous comprendrez avec moi qu’étant la première autorité d’abord, la semaine s’ouvre ici, c’est pourquoi mes impressions sont bonnes », s’est-il félicité.

Poursuivant le Général Mathurin Bangoura a essayé sa définition de la Citoyenneté : « qui parle de citoyenneté, qui parle de paix parle forcément de la population. On vient juste de sortir d’une semaine de négociation par rapport à la paix où il y a eu accord entre l’opposition et le gouvernement. Donc, si cette semaine a été dédiée à la citoyenneté, vous pouvez bien comprendre jusqu’où ça peux donner et ce que cela peut profiter à la population guinéenne. On ne peut pas construire un pays sans la paix ; alors, avec ce qui se passe aujourd’hui, on parle de la citoyenneté, on parle de la paix. C’est pourquoi, nous, en tant qu’autorité, nous apprécions cette initiative qui a été prise ».

Enfin, abordant, la seconde fête de ce 1er novembre 2016, dédiée à l’armée guinéenne, le Général Mathurin Bangoura a « regretté que ça ne soit pas fêté. Il y a eu des rassemblements aux niveaux des différentes garnisons de la capitale et des différents états-majors. C’est pour vous dire que c’est une journée double pour moi en ma qualité de gendarme, mais aussi de gouverneur de la ville de Conakry. Donc, je suis partagé entre le camp et le palais du peuple », a-t-il indiqué

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620848501/66486601

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin