Dr Jack Kourouma, recteur de KindiaQuelques jours après sa prise de fonction comme recteur de l’université de Kindia, Dr Jack Kourouma a accordé un entretien à Guineematin.com, à travers un de ses correspondants basés dans la ville des agrumes. Dans cette interview, le recteur explique ses ambitions mais aussi les difficultés que rencontre l’université de Kindia.

Guineematin.com : bonjour monsieur le recteur. Comment avez-vous accueilli votre nomination comme recteur de l’université de Kindia ?

Dr Jack Kourouma : bonjour. L’être humain, c’est l’ambition. J’ai été d’abord surpris, agréablement surpris et en même temps, je mesurai la dimension du travail qui m’attend. Parce que c’est une nouvelle université, bien que c’est fut autre fois un centre universitaire mais, l’université gagne en dimension et en effectif. Le souci de chacun de nous, c’est de qualifier le système éducatif à travers la formation des formateurs, de le qualifier à travers un enseignement de qualité. Et, pour avoir les enseignements de qualité il faut avoir des professeurs compétents pour que les enfants aussi reçoivent des enseignements de qualité. Donc, l’une de mes missions et des obligations de cette université, c’est de former les cadres compétents. Une autre mission, c’est la recherche, je ne peux pas concevoir qu’il existe une université et qu’il n’y ait pas de recherche. L’université, c’est le laboratoire des idées, c’est la où on prévoit la marche de la société, c’est la où on conçoit les vecteurs du progrès d’un pays et cela passe par la recherche. Or, malheureusement on constate que ce domaine est relégué au second plan ou n’existe même pas. Donc, je serai à cheval sur la question de la recherche. Dans les jours à venir, je vais former des groupes de recherche auxquels je vais exiger la production intellectuelle.

Guineematin.com : Vous insistez sur les laboratoires, est- ce qu’aujourd’hui il y a des laboratoires dignes du nom au sein de cette université et qui peuvent répondre à vos attentes ?

Dr Jack Kourouma, recteur de KindiaDr Jack Kourouma : non, je ne peux pas vous mentir, il n’y a pas de laboratoires.

Guineematin.com : alors qu’est ce que vous comptez faire pour trouver solution à ça ?

Dr Jack Kourouma : je crois que c’est maintenant que cette question va être au centre des réflexions, une usine de production d’idées, parce que nous avons les dimensions universitaires, c’est-à-dire un centre la où on réfléchi. Je vais, dans les jours à venir, remonter vers le département, les décideurs, pour leur demander de penser à cette université, pour que nous puissions avoir des laboratoires dignes du nom.

Guineematin.com : Donc cela veut dire que cette université a de sérieux problèmes ?

Dr Jack Kourouma : non, cette université a beaucoup de besoins, des besoins à satisfaire, des besoins en locaux, besoins en laboratoires, besoins en formateurs parce qu’il faut qualifier les formateurs. L’environnement, vous-même vous voyez, la direction ce n’est pas digne pour un pays.

Guineematin.com : quel appel avez-vous à lancé à l’endroit des étudiants et du corps professoral ?

Dr Jack Kourouma : je lance un appel à l’endroit des étudiants et à tous les professeurs de m’accompagner dans ma mission. Mon ambition, c’est de faire de l’université de Kindia la plus grande et la plus prestigieuse. Donc ma porte est grandement ouverte à tout un chacun pour le bon fonctionnement de cette université.

Guineematin.com : merci monsieur le recteur

Dr Jack Kourouma : c’est à moi de vous remercier.

Interview réalisée et décryptée par Sékou Komoyah Kaba

Tél. : 620 74 80 10

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin