drogueSous l’autorité du ministère de la justice, le secrétariat d’Etat à la Présidence chargé de la lutte contre la drogue et du crime organisé a procédé, hier vendredi 04 novembre 2016, à l’incinération de plusieurs quantités de drogue, dans l’ancienne usine de tabac d’Entag. La drogue en question est évaluée à plus de 295 kilogrammes pour une valeur marchande de près de 100 millions d’euros. L’incinération s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, notamment des membres du gouvernement et des diplomates, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans son discours de bienvenue, Mohamed Koumandian Keita, président de la délégation spéciale de Matoto, s’est dit à la fois heureux et honoré de recevoir ces hautes personnalités dans sa commune pour un acte aussi citoyen et qui coïncide à la semaine de citoyenneté et de la paix.De son côté, le lieutenant-colonel Farimba Camara, Directeur général de l’office Central de Anti-Drogue et du crime organisé, a rappelé que cette mise à disposition par son service, de cette importante quantité de drogue à la commission d’incinération, fait suite à une lettre du parquet du TPI de Kaloum, à travers l’ordonnance de levée de scellé. Par ailleurs, Farimba Camara a rappelé qu’entre 2014 et 2016, l’Office Central de l’Anti Drogue (OCAD), en renseignements partagés avec les partenaires étrangers, a réussi à saisir trois types de drogue (cocaïne en liquide et en dur, et du chanvre indien), provenant respectivement du Brésil, de la Sierra-Leone et au niveau national.

drogue« À ce jour, l’office national a totalisé 4 tonnes, 921 kilogrammes de cannabis. La douane a mis à la disposition de l’office central anti-drogue 400, 221 kilogrammes de cannabis. À ce point, il faut noter que les produits psychotropes et autres additifs ont été également saisis par la direction centrale de la douane », a-t-il rappelé. Il a ensuite mis solennellement la quantité saisie dans les mains du ministre de la justice.

Le ministre de la justice, garde des seaux, Maitre Check Sacko, a remercié tous les services qui ont facilité la saisie de toute cette quantité de drogue, notamment l’OCAD, ce en dépit du peu de moyens mis à leur disposition. Également, le ministre a rappelé que notre pays, depuis 1989, s’est engagé dans la lutte contre les stupéfiants « en ratifiant toutes les conventions internationales qui concourent à éradiquer ce fléau ».

Il importe de signaler que le service en charge de l’incinération a procédé à un test de laboratoire, pour certifier que la quantité de cannabis devant être incinérée est bien de la cocaïne. Ainsi, tous les échantillons testés ont été positifs.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin