Tougué à l'attente du PM (7)Une affaire de maltraitance animale était inscrite au tribunal correctionnel de Tougué, le lundi passé, 07 novembre 2016. L’audience était présidée par monsieur Haba Victorien, juge de paix de Tougué, a constaté Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Dans cette affaire, c’est Oury Bailo Sidibé qui est poursuivi pour avoir maltraité une génisse appartenant à Ibrahima Diallo, tous deux citoyens du district de Wêndou Malanga, dans la commune rurale de Koïn.

Devant le tribunal, le plaignant Ibrahima Diallo a relaté les faits : « un samedi, les passants ont trouvé ma génisse qui agonisait derrière la concession de Oury Baïlo Sidibé dit Edi. Ils m’ont appelé, je suis venu trouver que le sang sortait de ses narines et de son anus. J’ai vu qu’elle a été traînée jusqu’au Bowal. J’ai appelé certains témoins pour constater les faits, mais, puisque la vache était sur le point de mourir, je l’ai égorgé devant Edi. Je suis allé porter plainte à la gendarmerie de Koïn. Ils sont partis faire le constat, ils ont ordonné à ce qu’on dépèce la vache pour chercher l’origine de son mal. C’est ainsi que les jeunes qui ont dépecé l’animal ont vu les traces du bois dans son orifice anal alors que les intestins étaient presque pourris (….). A la gendarmerie, Edi s’est engagé à payer la génisse à la hauteur de deux millions deux cents milles francs guinéens (2 200 000gnf). Maintenant, puisque c’est ma femme qui l’a élevée, elle a demandé 3 millions de francs guinéens », a expliqué monsieur Diallo.

Le principal accusé dans cette affaire, Oury Baïlo Sidibé, a reconnu les faits à lui reprochés. « J’ai attrapé chez moi au total onze (11) vaches, j’ai libéré gratuitement six (6), puis deux (2). Les trois (3) autres, j’ai fait payer cent mille francs guinéens chacun. Je reconnais les faits, j’ai trainé la génisse pour ne pas en mourant là-bas que la mauvaise odeur embête ma famille. Mais, je ne l’ai jamais touché avec ma main, ou ordonné mes enfants. Je ne l’ai même pas vu. C’est les gens qui me l’ont montré autour de ma concession. Mais, puisque c’est à côté de ma concession que la génisse est couchée, je suis coupable », va se résoudre à dire l’accusé.

C’est ainsi que le tribunal va se prononcer en déclarant l’accusé coupable « du délit de dommages aux animaux. Pour la répression, faisant application des dispositions des articles 413 du code pénal, le condamne à 6 mois de prison ferme et à deux cents milles francs guinéens d’amende. Sur l’action civile, reçoit Ibrahima Diallo en sa constitution de partie civile. Le tribunal condamne Oury Baïlo Sidibé au paiement de deux millions cinq cents milles francs guinéens (2 500 000 ) en faveur de la victime Ibrahima Diallo », va trancher le juge, monsieur Haba Victorien.

Le condamné va purger sa peine à Labé, puisque la préfecture de Tougué ne dispose pas de prison.

De Tougué, Alpha Ibrahima Baldé pour Guineematin.com

Tél.: (+224) 622221178 & 664816451

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin